Lundi, 26 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » 2 milliards de dollars grâce à des cyberattaques — Corée du Nord

2 milliards de dollars grâce à des cyberattaques — Corée du Nord

09 Août 2019

La Corée du Nord a d'ailleurs réagi en estimant que cela témoignait d'un manque de " volonté politique " des deux pays d'améliorer les relations et d'aller vers la paix.

Pour Pyongyang, le lancement de ces manoeuvres "est un déni non dissimulé et une violation flagrante" de plusieurs accords conclus entre Pyongyang et Washington, a indiqué l'agence. Le régime attend généralement 24 heures pour s'exprimer.

La tension est montée d'un cran ces derniers jours dans la péninsule coréenne: deux nouveaux projectiles ont été tirés par le Nord dans la mer du Japon.

Dans ce contexte, le Conseil de sécurité sud-coréen a tenu une réunion d'urgence au cours de laquelle il a exprimé sa "forte préoccupation", précisant qu'il s'agissait de missiles balistiques.

L'Onu interdit à Pyongyang toute exportation de charbon, fer, plomb, textile et fruits de mer et limite ses importations de pétrole et de produits pétroliers raffinés, en espérant ainsi assécher le financement de son programme d'armement nucléaire et de missiles balistiques.

Pour Jeong Young-tae, directeur de l'Institut des études nord-coréennes à Séoul, le fait que la Corée du Nord conduise des essais pendant les manoeuvres est une "initiative audacieuse" qui "pourrait indiquer qu'elle est beaucoup plus confiante qu'elle ne l'était quant à ses capacités militaires".

Elle tombe sur un pansement usagé collé à son cheeseburger — Essonne
Là, mes parents et mon copain ont eu des envies de cheeseburger . "On en avait 6, nous sommes ensuite rentrés ". Gaëlle est une cliente occasionnelle du McDonald's où elle se rend " une fois tous les deux ou trois mois ".

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a espéré, ce mercredi, une reprise rapide des négociations entre Pyongyang et Washington sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne en dépit des récents tests de missiles effectués par la Corée du Nord. Trump et Kim ont décidé la reprise des négociations sur le nucléaire.

Leur deuxième sommet, en février à Hanoï, avait été écourté sur des désaccords profonds.

Mais lors de leur rencontre impromptue en juin dans la DMZ, les deux hommes sont convenus de reprendre le dialogue. Les discussions de travail n'ont cependant toujours pas repris.

Cette déclaration d'un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a été diffusée par l'agence de presse officielle KCNA.

Et les exercices Ulchi Freedom Guardian (UFG), prévus en août 2018, avaient été annulés.

2 milliards de dollars grâce à des cyberattaques — Corée du Nord