Jeudi, 12 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Le yuan, nouvelle arme de la guerre commerciale — Chine-États-Unis

Le yuan, nouvelle arme de la guerre commerciale — Chine-États-Unis

08 Août 2019

Le récent affaiblissement de la monnaie chinoise, qui a franchi la barre des sept yuans pour un dollar américain, est imputable à des facteurs tels que les mesures protectionnistes unilatérales de Washington et la perspective de nouveaux droits de douane sur les produits chinois exportés vers les Etats Unis, souligne la Banque centrale chinoise.

La semaine dernière, le président américain Trump a annoncé qu'un droit de douane supplémentaire de 10 % serait ajouté aux importations chinoises d'une valeur de 300 milliards de dollars. Donald Trump, accusé Pékin de "manipuler [sa] monnaie". "La partie américaine n'a pas tenu compte des faits et a qualifié de manière déraisonnable la Chine de manipulateur de monnaie", a réagi l'institution dans un communiqué. Le yuan n'est pas totalement convertible et son taux de change est " administré ": ses fluctuations sont limitées à 2 % autour d'un cours-pivot fixé quotidiennement par les autorités chinoises.

La Banque centrale chinoise " s'est engagée à maintenir un taux de change du yuan à un niveau raisonnable et stable ", a-t-il dit. Une forte dépréciation du yuan pourrait aussi renchérir les importations stratégiques d'énergie de la Chine, alors que Pékin cherche depuis 2015 à stabiliser sa monnaie. Le Dow a gagné 1,21% à 26.029,52 points. Au même moment, le Nasdaq, qui scrute les valeurs technologiques, lâchait 2,88% après avoir brièvement perdu plus de 3%.

La Chine " est prête à tolérer une nouvelle dépréciation du yuan face à l'escalade des tensions commerciales avec les États-Unis", souligne l'économiste Bo Zhuang, au cabinet d'études TS Lombard. Pékin viserait ainsi les agriculteurs américains, très dépendants du marché chinois et qui constituent une importante base électorale pour Donald Trump à l'approche de la présidentielle de 2020. Le ralentissement de l'activité mondiale a un fort impact sur la croissance déjà atone en Europe, notamment dans la zone euro où les dernières prévisions pour l'année 2019 ont baissé à 1,2%, en attendant de nouvelles dégradations de plus en plus probables à la rentrée.

Marseille. L’Ocean Viking, navire de sauvetage de migrants, prend la mer
D'une capacité légèrement supérieure, l'Aquarius avait dû, un temps, abriter un millier de naufragés, rappelle SOS Méditerranée . Long de 29 mètres, le bateau devrait atteindre la Méditerranée centrale, dans deux à trois jours.

Les Etats-Unis reprochent à la Chine d'être largement responsable de leur énorme déficit commercial.

Wall Street a terminé dans le vert ce mardi, après un geste de la banque centrale chinoise pour enrayer la chute de sa devise, au lendemain de la pire journée de l'année pour les indices new-yorkais.

"La Chine a fait chuter le prix de sa devise à un plus bas quasiment historique".

Le yuan, nouvelle arme de la guerre commerciale — Chine-États-Unis