Mardi, 10 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » La Chine met les produits agricoles américains sur la touche — Guerre commerciale

La Chine met les produits agricoles américains sur la touche — Guerre commerciale

07 Août 2019

Dès le 5 août les Etats-Unis ont accusé officiellement Pékin de manipuler sa monnaie. Accusation dont s'est défendue mardi la Banque centrale chinoise, qui fixe chaque jour le taux pivot du yuan face au dollar. Le président des Etats-Unis a depuis prévenu qu'il pourrait augmenter ces surtaxes si Pékin n'acceptait pas les exigences américaines, évoquant la possibilité d'aller "bien au-delà de 25%". Dans un rapport rendu public en mai dernier, le département américain du Trésor avait certes placé la Chine et huit autres pays sur une liste de surveillance mais il a estimé qu'aucun pays ne remplissait les critères pour être qualifié de manipulateur de devises.

"La veille, le patron de la Banque centrale chinoise Yi Gang, a assuré que la Chine " ne s'engagera (it) pas dans une dévaluation compétitive " et " n'utilisera (it) pas le taux de change [.] pour faire face aux problèmes extérieurs comme les différends commerciaux ". "Nous avions anticipé le fait que la banque centrale finirait par dévaluer le yuan en réaction aux tensions commerciales, mais nous ne nous attendions pas à ce que cela survienne aussi rapidement", a ajouté M. Evans-Pritchard, envisageant à présent un taux de 7,30 yuans pour un dollar d'ici la fin de l'année.

Les États-Unis reprochent à la Chine d'être largement responsable de leur déficit commercial. Au moment de l'établissement du rapport, un yuan équivalait à 0,14 $US. Mais les marchés jouaient le yuan à la baisse, le faisant tomber jusqu'à près de 7,11 pour un dollar en début de journée, avant un redressement laissant supposer que la banque centrale serait intervenue pour calmer les marchés.

La nouvelle a été vue comme une escalade dans la guerre commerciale entre Pékin et Washington, après la menace du président américain Donald Trump d'étendre des droits de douane supplémentaires à la quasi-totalité des importations en provenance de Chine à compter du 1er septembre. "Le risque est que les Etats-Unis soient tentés de déprécier leur devise, d'autant plus que Donald Trump réclame cela depuis des mois à la Fed, la banque centrale américaine", explique Eric Dor, directeur des études économiques à l'IESEG (Institut d'économie scientifique et de gestion) interviewé le 5 août par Le Figaro.

La croissance chinoise s'est essoufflée au deuxième trimestre (+6,2 %), signant sa plus faible performance depuis au moins 27 ans.

Le père des deux enfants retrouvés morts écroué pour "assassinats" — Gard
Ce sont les policiers nationaux, accompagnés des policiers municipaux de Beaucaire , qui ont fait la macabre découverte à 22h. Le procureur poursuit: " Le père, exception faite d'une infraction au code de l'urbanisme, n'avait aucun passé judiciaire.

Mais, à l'approche, le 1er octobre prochain, du 70e anniversaire de la création de la République populaire de Chine, la stabilité demeure la priorité des autorités et un consensus des économistes penche pour une limite à la baisse du yuan.

"La Chine a fait chuter le prix de sa monnaie à un niveau presque historique", a ainsi écrit l'actuel pensionnaire de la Maison Blanche.

"La plupart des gens ne pensaient pas que les Chinois utiliseraient l'arme de la monnaie et ils l'ont utilisée, chirurgicalement", analyse Stephen Roach, chercheur à l'université Yale, cité par l'agence Bloomberg, à propos de la baisse du yuan.

Pékin a déjà réduit son portefeuille de bons du Trésor, qui n'a jamais été aussi bas depuis deux ans.