Dimanche, 8 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » HSBC. Le PDG de la banque, John Flint, démissionne

HSBC. Le PDG de la banque, John Flint, démissionne

07 Août 2019

Cette annonce inattendue est intervenue peu avant la publication, plus tôt que prévu, de résultats indiquant que le groupe, qui a son quartier général à Londres, a réalisé un bénéfice avant impôts en hausse de 15,8% au premier semestre, à 12,4 milliards de dollars.

En attendant, c'est Noel Quinn - le responsable des activités mondiales de banque commerciale - qui endossera le rôle de directeur général par intérim.

"Dans l'environnement mondial de plus en plus complexe et exigeant dans lequel la banque opère, le conseil d'administration estime qu'un changement est nécessaire pour faire face aux défis auxquels nous sommes confrontés et pour saisir les très importantes opportunités qui sont devant nous", a déclaré le président du groupe, Mark Tucker.

HSBC, établie à Londres mais active à travers le monde et surtout en Asie, n'a pas donné de raison précise pour expliquer le départ soudain de John Flint, qui est resté moins de deux ans à ce poste.

Dans son communiqué, HSBC indique qu'il a d'ores et déjà lancé un processus de recrutement pour remplacer John Flint, avec l'idée d'étudier à la fois des candidatures en interne et en externe.

Marc Lavoine : accident lors de son dernier concert, deux spectatrices blessées
Alors que le chanteur était en train de se produire sur la scène du festival Viens dans mon île, une enceinte est tombée sur le public.

Mark Tucker a dit à Reuters qu'un changement de directeur général était nécessaire pour passer à la vitesse supérieure dans les priorités majeures de la banque, dont le redressement des activités américaines.

Le bénéfice avant impôts de HSBC pour les six premiers mois de 2019 a atteint 12,41 milliards USD contre 10,71 milliards USD pour la même période de l'année précédente, grâce à la hausse des revenus tirés de la banque de détail et de l'Asie. "J'ai convenu avec le conseil d'administration que les bons résultats semestriels publiés ce jour indiquent que le moment du changement est venu, tant pour moi que pour la banque".

Le groupe ne s'est pas contenté du départ de son patron et en a profité pour annoncer un plan de restructuration afin de maîtriser ses coûts dans cet environnement de marché difficile.

"Nous annonçons un programme de restructuration", a expliqué le directeur financier Ewen Stevenson, lors d'une conférence téléphonique, précisant que ces suppressions d'emplois ciblaient des postes à responsabilité. Ces licenciements vont concerner 4% du montant total des salaires du groupe et vont coûter entre 650 et 700 millions de dollars cette année à HSBC.

"Les perspectives ont changé", prévient le groupe dans le communiqué présentant ses résultats. HSBC a enfin décidé de récompenser ses actionnaires en annonçant le lancement imminent d'un programme de rachat d'actions d'un milliard de dollars maximum. La banque craint aussi le Brexit, et s'inquiète notamment du caractère "hautement incertain" de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Si des Gafa parvenaient à s'interposer entre les consommateurs et leurs banques au moment des transactions, le risque serait pour ces dernières de perdre le contact quotidien avec leurs clients.

HSBC. Le PDG de la banque, John Flint, démissionne