Mardi, 22 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Inde: le gouvernement révoque l'autonomie constitutionnelle du Cachemire

Inde: le gouvernement révoque l'autonomie constitutionnelle du Cachemire

05 Août 2019

C'est une décision explosive pour cette région en proie à une insurrection séparatiste et revendiquée par le Pakistan. Les nationalistes hindous, au pouvoir en Inde depuis 2014, ont attendu leur réélection triomphale aux législatives du printemps 2019 pour s'attaquer au tabou des tabous: le statut administratif et juridique de l'État du Jammu-et-Cachemire.

Entré en vigueur " immédiatement ", le décret présidentiel annule deux textes constitutionnels, l'article 370 qui stipule que les lois votées en Inde ne concernent pas le Cachemire, cela en dehors de la Défense et des Affaires Etrangères, des finances et des communications.

Alors qu'il reçoit le premier ministre pakistanais, Imran Khan, en visite officielle, le président américain raconte que lors d'une conversation avec le premier ministre indien Narendra Modi, ce dernier lui a demandé d'intervenir en qualité de médiateur pour régler le conflit du Cachemire.

L'article 370 de la Constitution indienne conférait une grande marge de manœuvre au Jammu-et-Cachemire dans la gestion de ses affaires.

Les communications étaient totalement coupées lundi au Cachemire indien, où New Delhi a déployé des dizaines de milliers de soldats supplémentaires ces derniers jours et assigné à résidence les responsables politiques locaux.

Guardiola ne tarit pas d'éloges sur Klopp — Man City
Pep Guardiola a confié tout le bien qu'il pensait de son rival Jürgen Klopp . Un point de vue forcément subjectif qui se défend néanmoins.

Le chef du gouvernement indien présidait lundi matin un comité de sécurité consacré à la vallée de Srinagar, où déplacements et rassemblements étaient interdits lundi et un lourd dispositif sécuritaire déployé.

Si la Constitution se situe au premier niveau de la hiérarchie des lois en Inde, le gouvernement indien vient d'en changer les termes, par simple décret présidentiel. "La décision unilatérale du gouvernement indien d'abolir l'article 370 est illégale et inconstitutionnelle"; elle fera de l'Inde une force d'occupation au Jammu-et-Cachemire", a-t-elle déclaré sur le réseau social.

Depuis 1949, le Cachemire, qui a rejoint l'Union indienne un an après les autres États à la suite d'une guerre indo-pakistanaise, avait un statut de très large autonomie, en raison de son écrasante majorité musulmane. Nombre d'habitants de cette région himalayenne sont hostiles à l'Inde et attachés à leur autonomie qui prévalait depuis les débuts de la république fédérale indienne il y a sept décennies. "Ils veulent s'emparer du territoire du Jammu-et-Cachemire en terrorisant son peuple", a regretté l'ancienne cheffe de l'exécutif de la région concernée, Mehbooba Mufti. Il sera sous l'administration directe de New Delhi et n'aura presque plus aucune autonomie. Les deux frères ennemis d'Asie du Sud se sont livrés à deux conflits meurtriers à son sujet.

Le Cachemire est divisé de fait entre l'Inde et le Pakistan depuis la partition de l'empire colonial britannique des Indes en 1947, qui le revendiquent tous deux.

Les tensions s'y sont encore ravivées vendredi lorsque les autorités indiennes ont lancé un appel à la vigilance contre d'éventuels actes terroristes planifiés par des insurgés que New Delhi accuse d'être soutenus par Islamabad, ce que le Pakistan dément.

Inde: le gouvernement révoque l'autonomie constitutionnelle du Cachemire