Mardi, 10 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Google renonce à écouter les conversations des utilisateurs en Europe — Assistants vocaux

Google renonce à écouter les conversations des utilisateurs en Europe — Assistants vocaux

04 Août 2019

Google rappelle aussi que les utilisateurs peuvent modifier leurs paramètres pour désactiver le stockage des données audio sur leur compte personnel Google, ou les supprimer automatiquement tous les 3 ou 18 mois. Ces deux décisions interviennent dans un contexte où émergent des inquiétudes en matière de protection de la vie privée. "Nous suspendons le programme grading de Siri mondialement", a indiqué une porte-parole d'Apple dans une déclaration officielle.

Jusqu'à maintenant, Apple conservait les enregistrements vocaux de Siri pendant six mois; puis, le groupe garde une copie des données sans aucun type d'identifiant pendant deux ans, afin d'améliorer les performances et la précision de Siri.

D'après l'Associated Press, Google a décidé d'arrêter temporairement son programme de revue pour au moins trois mois à compter de ce jeudi, et ce uniquement en Union européenne. Google Home suscite "actuellement un nombre considérable de doutes", peut-on lire dans le communiqué de presse.

Le HmbDbDI avait ouvert une procédure administrative visant à interdire à Google de mener cette activité à la suite de la confirmation par ce dernier que ses employés et sous-traitants utilisaient des enregistrements sonores captés par Google Assistant pour améliorer la compréhension des langues et des accents par le logiciel. Ce travail serait "essentiel au développement d'une technologie qui alimente des produits comme l'assistant Google".

Emery veut garder Koscielny — Mercato Arsenal
Cette position, défendue ce jeudi par Eduardo Macia, le directeur sportif des Girondins, lors de la présentation officielle des recrues Hwang Ui-Jo et Loris Benito, n'empêche pas Bordeaux de caresser un rêve.

Certaines entreprises recueillent plus d'informations d'identification - lorsque vous utilisez Alexa, par exemple - mais contrairement à Amazon et Google, Apple ne permet pas aux utilisateurs de choisir comment leurs enregistrements pourraient être utilisés, à moins que vous ne désactiviez complètement Siri. Fin juillet, The Guardian dévoilait des pratiques similaires chez Apple avec "d'innombrables cas d'enregistrements de discussions privées entre médecins et patients, de transactions commerciales, de transactions apparemment criminelles, de rencontres sexuelles, etc". C'est un marché en pleine croissance sur lequel bataillent les géants de la tech.

La problématique de mise sur écoute des assistants vocaux est une chose qui inquiète les utilisateurs depuis longtemps.

Vous avez apprécié cet article?

Google renonce à écouter les conversations des utilisateurs en Europe — Assistants vocaux