Mercredi, 29 Janvier 2020
Dernières nouvelles
Principale » Des millions d'hectares de la forêt sibérienne détruits par des incendies

Des millions d'hectares de la forêt sibérienne détruits par des incendies

04 Août 2019

Provoqués par des orages secs et une chaleur anormale (jusqu'à 30 C°) dans l'une des zones habituellement les plus froides du monde, les incendies ont consumé des millions d'hectares de forêts depuis plusieurs semaines.

Selon un communiqué partagé mercredi par le ministère russe des situations d'urgence, 3 millions d'hectares ont été réduits en cendre par des incendies déclarés depuis la semaine dernière en Sibérie. Mais selon Greenpeace Russie, ce sont déjà 12 millions d'hectares de forêt sibérienne qui sont partis en fumée. Dix avions et dix hélicoptères bombardiers d'eau seront ainsi envoyés par l'armée dans la région de Krasnoïarsk. "Il y a des difficultés objectives: le problème des distances, des endroits difficiles à atteindre et des facteurs propres à cette année", a-t-il déclaré.

Les grandes villes des régions de l'Altaï (Sibérie occidentale) et de l'Oural telles qu'Ekaterinbourg et Tchéliabinsk sont envahies par la fumée de ces incendies. Des districts dans trois autres régions sont également placés en état d'urgence. Anna Popova, directrice de l'agence russe de protection des consommateurs, a toutefois martelé que ces fumées ne présentaient pas de "risques majeurs" pour la santé des habitants. Selon lui, les températures en Sibérie dépassent déjà de 8 à 10 degrés celles de saison.

Pays-Bas: début de l'interdiction de la burqa dans les espaces publics
Jeudi 1août, la loi sur l'interdiction du port de la burqa et du niqab, le voile intégral , est entrée en vigueur aux Pays-Bas. Pareillement, la Belgique, le Danemark et l'Autriche ont adopté une législation similaire, indique l'agence .

Le président russe Vladimir Poutine s'est vu proposer de l'aide par son homologue américain Donald Trump pour combattre les gigantesques feux de forêt sévissant en Sibérie, a affirmé le Kremlin dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi.

Réagissant à l'envoi de l'armée, un responsable de l'ONG Greenpeace Russia, Grigori Kouksine, a regretté une décision "assez tardive" qui ne devrait pas, selon lui, changer "fondamentalement" la situation. " Il aurait mieux valu éteindre ces feux à des étapes plus précoces, quand il était encore possible de le faire", affirme-t-il. Mais leur ampleur atteint cette année un niveau exceptionnel et fait craindre un impact environnemental à long terme, y compris sur la fonte des glaces de l'Arctique, selon des associations de défense de l'environnement qui ont demandé aux autorités d'agir davantage.

Des millions d'hectares de la forêt sibérienne détruits par des incendies