Jeudi, 12 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Soudan: Cinq manifestants tués lors d'un rassemblement à Al-Obeid

Soudan: Cinq manifestants tués lors d'un rassemblement à Al-Obeid

01 Août 2019

Déclenchées après le triplement du prix du pain, les manifestations se sont transformées en opposition au régime qui a poussé l'armée à destituer et arrêter le 11 avril le président Omar el-Béchir après 30 ans au pouvoir.

Ali et ses camarades sont rendus exprès à la capitale: "Nous manifestons en hommage aux étudiants tués, nous sommes venus de l'est du Nil jusqu'à Khartoum pour faire entendre nos voix et dire que le conseil militaire n'a rien fait, ni pour nous, ni pour ceux qui sont morts." .

Les pourparlers prévus mardi au Soudan avec les généraux ont été suspendus, les négociateurs de la contestation civile ayant décidé de se rendre dans la ville où cinq lycéens ont été tués la veille lors d'une manifestation.

Le Fonds des Nations unies pour l'Enfance (Unicef) a appelé les autorités à "enquêter et à traduire en justice tous les auteurs de violences contre des enfants".

"Tuer des civils pacifiques est un crime inacceptable qui ne doit pas rester impuni", a déclaré le chef du Conseil militaire de transition, le général Abdel Fattah al-Burhane.

Un leader de la contestation a aussi appelé à suspendre les discussions politiques entre pouvoir et contestation. Selon un comité de médecins proche des protestataires, 127 manifestants ont péri dans la dispersion du sit-in.

Elles se sont poursuivies pour réclamer un gouvernement civil aux militaires ayant pris le pouvoir. Des habitants et un journaliste de la ville d'Al-Obeid ont confirmé ces informations.

L'Association des professionnels soudanais (SPA), fer de lance de la contestation, avait appelé dès lundi à de nouvelles manifestations dans tout le pays pour dénoncer ce 'massacre'.

L'iPhone représente désormais moins de 50% des revenus d'Apple
En dépit de la baisse des revenus liés à l'iPhone , le titre Apple a progressé dans les échanges après-Bourse (+4,5 %). Le chiffre d'affaires ressort à 53,8 milliards de dollars, contre 53,3 milliards de dollars il y a un an.

Le Conseil militaire et les chefs de la contestation doivent reprendre aujourd'hui les négociations pour finaliser certains points en suspens de l'accord conclu le 17 juillet après de difficiles négociations.

"Les forces Janjawid et des snipers ont tiré sans merci à balles réelles sur des écoliers", a affirmé la SPA, en référence aux RSF, dont des éléments ont été recrutés parmi les Janjawid, milices accusées d'atrocités au Darfour (ouest).

Cet accord prévoit un Conseil souverain composé de cinq militaires et six civils, qui sera chargé de mener la transition pendant un peu plus de trois ans.

Depuis lundi, les autorités ont imposé un couvre-feu nocturne à Al-Obeid et dans trois autres localités du Kordofan-Nord.

Mais selon cette enquête, seulement 17 personnes ont été tuées le 3 juin, et 87 la semaine qui a suivi.

Plusieurs manifestations ont eu lieu depuis samedi à Khartoum pour protester contre les conclusions d'une enquête officielle sur la répression meurtrière d'un sit-in de manifestants le 3 juin dans la capitale soudanaise, qui a fait des dizaines de morts.

Les chefs de la contestation ont rejeté les conclusions de l'enquête, qui évoque un bilan des victimes moins élevé que le leur et exonère la responsabilité du Conseil militaire qui a affirmé n'avoir pas donné les ordres pour la dispersion.

Soudan: Cinq manifestants tués lors d'un rassemblement à Al-Obeid