Mercredi, 21 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » La France va accueillir 30 "réfugiés" du Gregoretti

La France va accueillir 30 "réfugiés" du Gregoretti

01 Août 2019

Après un accord européen, cinq Etats membres (la France, l'Allemagne, le Portugal, le Luxembourg et l'Irlande) et l'Eglise italienne ont accepté de prendre en charge ces migrants partis de Libye sauvés en mer.

À Rome, le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a confirmé sur Facebook que les migrants encore bloqués sur le Gregoretti pourront débarquer "dans les prochaines heures".

"La semaine dernière, 14 pays européens ont donné leur accord, dont huit " de manière active ", pour mettre en œuvre un " mécanisme de solidarité " visant à se répartir les migrants secourus en Méditerranée.

Les garde-côtes ont assuré que l'opération avait eu lieu en concertation avec le ministère de l'Intérieur, mais Matteo Salvini a alors déclaré qu'il ne laisserait débarquer les migrants qu'avec un plan pour les répartir au sein de l'Union européenne. Avant de donner son accord, Paris a "exigé que l'Italie elle-même accueille" certains de ces migrants. Début juillet, Malte avait aussi pris en charge une centaine de migrants secourus par l'Alan Kurdi, après un accord de répartition européenne pour une partie d'entre eux.

Le Gregoretti a accosté dans la nuit de samedi à dimanche dans le port militaire d'Augusta, en Sicile, mais Matteo Salvini n'a laissé descendre que 15 mineurs lundi. Un autre migrant souffrant a pu débarquer mercredi à la mi-journée.

Paul 12 Coups de midi
D'ailleurs, récemment, une admiratrice lui avait même envoyé un petit cadeau très personnel et s'était rendu sur le plateau. Après lui avoir dévoilé une jolie surprise de Stéphane Bern, Jean-Luc Reichmann lui a promis de trouver son âme soeur.

Une solution européenne a été trouvée pour le débarquement et la prise en charge des migrants bloqués à bord du bateau italien Gregoretti, a annoncé mercredi, la Commission européenne.

Christophe Castaner "a donné son accord" pour que "trente personnes, des réfugiés et non des migrants économiques", soient accueillis dans les prochains jours, a indiqué la place Beauvau.

La quasi-totalité des migrants concernés avaient disparu au bout de quelques jours, partis par leurs propres moyens tenter leur chance dans d'autres pays européens. Selon son ministère, plus de 3.700 migrants sont arrivés cette année sur les côtes italiennes, dont 950 en juillet.

Comme avant le lancement des premières opérations de secours fin 2013, la plupart arrivent directement sur les côtes, souvent après plusieurs jours en mer à bord de voiliers depuis la Turquie, de barques ou de canots pneumatiques depuis la Libye ou la Tunisie.

La France va accueillir 30