Dimanche, 8 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Nouvelles images: Attaque de la permanence LREM à Perpignan

Nouvelles images: Attaque de la permanence LREM à Perpignan

31 Juillet 2019

La préfecture des Pyrénées-Orientales a confirmé que la permanence du député avait été la "cible de dégradations importantes de la part de manifestants ", sans être en mesure dans l'immédiat d'indiquer le nombre de gilets jaunes ayant pris part au saccage. Ils ont brisé les vitres et commencé à mettre le feu à une chaise. "Heureusement, un voisin m'a jeté un extincteur par la fenêtre et j'ai pu arrêter l'incendie", raconte Romain Grau. En fin d'après-midi, il évoquait sur sa page Facebook "une centaine de personnes cagoulées dont certaines arboraient un gilet jaune". Samedi 27 juillet 2019, au cours de la manifestation des gilets jaunes à Perpignan (Pyrénées-Orientales), la permanence parlementaire de Romain Grau, député La République En Marche (LREM), a été vandalisée.

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) a "condamné" sur Twitter ces actes et exprimé son "entière solidarité" à Romain Grau et ses collaborateurs.

"De tels actes sont absolument intolérables en démocratie!". Actes inqualifiables et anti-démocratiques.

De nouvelles images des dégâts dans la permanence LREM saccagée à Perpignan lors de l'acte 37 des Gilets jaunes ont été rendues publiques par BFM TV lundi 29 juillet. "Je regrette que ces gens soient venus casser au lieu d'essayer de discuter", a-t-il affirmé.

Air France va commander une soixantaine d'Airbus A220 fabriqués au Canada
En 2011, Air France avait fait le choix d'une commande - controversée - d'avions de chez Airbus , mais aussi de chez Boeing . Ils correspondent aux anciens C Series du groupe canadien Bombardier, dont Airbus a pris le contrôle en 2017.

M. Grau va porter plainte après cet incident, car "vouloir mettre le feu, c'est vouloir porter atteinte à la vie de personnes: moi-même, mais aussi tous les voisins dans l'immeuble".

Les débats sur le traité de libre-échange établi entre le Canada et l'Union européenne, plus connu sous l'acronyme Ceta, ont enflammé l'Assemblée nationale, qui a finalement approuvé sa ratification mardi 23 juillet. On y voit un mur de briques partiellement érigé devant la porte d'entrée du bâtiment.

"Ces attaques inacceptables portent atteinte au fondement même de notre démocratie", a réagi samedi dans un communiqué le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, qui veut mettre "la même énergie à lutter contre l'agribashing, que contre l'antiparlementarisme".

Nouvelles images: Attaque de la permanence LREM à Perpignan