Dimanche, 8 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Brexit : Le Groupe PSA menace de fermer son usine en Angleterre

Brexit : Le Groupe PSA menace de fermer son usine en Angleterre

31 Juillet 2019

Le constructeur automobile français PSA a prévenu lundi qu'il fermera son usine à Ellsmere Port, au nord-ouest de l'Angleterre, tout en délocalisant son activité en Europe, si le Brexit tourne mal.

PSA avait déjà lancé un sévère avertissement en prévenant qu'il fabriquerait sa nouvelle Astra (Opel ou Vauxhall) dans cette usine seulement en cas d'un accord sur le Brexit.

Le groupe automobile français se dit prêt à tirer un trait sur son usine britannique d'Ellsmere Port et en capacité de transférer l'intégralité de son activité en Europe continentale si un " Brexit with no deal", si cher au nouveau premier ministre britannique, se mettait en place à l'automne. Avec l'arrivée de Boris Johnson aux affaires, cette idée parati s'éloigner puisque le nouveau locataire du 10 Downing Street semble préférer le clash et l'affrontement économique et financier à un accord négocié.

"Nous avons une alternative à Ellsmere Port", ajoute-t-il, évoquant un site dans le sud de l'Europe et réclamant avant tout de la visibilité sur ce que seront les échanges commerciaux entre le Royaume-Uni et l'UE fin octobre lors de la date prévue du Brexit.

L'Éthiopie a planté plus de 200 millions d'arbres en une journée
Un effort nécessaire alors que moins de 4% des terres du pays sont boisées, contre 30% à la fin du XIXe siècle selon l'ONU. Une campagne ambitieuse visant à planter 200 millions de plants en une journée est en cours en Ethiopie.

"Je préfère confier la construction de (la nouvelle Astra, ndlr) à Ellesmere Port, mais si les conditions sont mauvaises, je dois protéger le reste de la société", a souligné le DG de PSA. L'usine anglaise de PSA ne serait plus rentable en cas de Brexit dur Pour Carlos Tavares, le patron de l'entreprise tricolore, le site anglais ne serait plus rentable en cas de Brexit sans accord.

L'Association des constructeurs et des vendeurs automobiles (SMMT) a d'ailleurs écrit, le 26 juillet, à Boris Johnson en répétant qu'un Brexit sans accord "n'est simplement pas possible".

L'industrie automobile britannique ne cesse d'avertir contre les risques d'un tel scénario, qui ferait perdre au secteur jusqu'à 70 millions de livres par jour via le rétablissement des droits de douanes et de contrôles douaniers.

Brexit : Le Groupe PSA menace de fermer son usine en Angleterre