Mercredi, 21 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » 106 millions de clients touchés par un vol massif de données

106 millions de clients touchés par un vol massif de données

31 Juillet 2019

Une hackeuse a accédé aux données de 106 millions d'utilisateurs de cartes de crédit fournies par la banque. Elle vit à Seattle dans l'État de Washington où elle a été arrêtée lundi par le FBI.

Un vol de données massif.

Capital One croit qu'il est peu probable que les informations aient été utilisées à des fins frauduleuses, mais la banque poursuivra son enquête. La hackeuse, qui s'est servie d'une faille dans un serveur informatique dématérialisé de Capital One, a aussi obtenu des informations partielles sur des détenteurs de cartes de crédits bancaires, comme leur historique des paiements ou leur solde courant.

Goulet, résident de Québec, souhaite être le représentant de toutes les personnes qui, comme lui, détiennent une carte de crédit émise par Capital One et dont les informations personnelles ont été divulguées sans autorisation. Les données personnelles de 106 millions de ses clients américains et canadiens ont été piratées, ce qui en fait un des plus importants piratages informatiques affectant une grande banque américaine. Et ce n'est pas tout: 140 000 numéros de sécurité sociale et 80 000 numéros de comptes bancaires liés faisaient partie des informations accessibles sur GitHub.

Cependant, de nombreux noms, adresses, codes postaux, numéros de téléphone, adresses e-mail, dates de naissance ou encore revenus déclarés des clients de la banque ont, eux, été illégalement obtenus.

Un ouvrier meurt dans la chute d'un échafaudage — Paris
La chute d'un échafaudage sur lequel quatre ouvriers travaillaient a provoqué la mort de l'un d'entre eux. La police s'est rendue sur place tout comme l'inspection du travail et la vice-procureur de Paris.

La banque, qui dit avoir colmaté la brèche le 19 juillet, deux jours après en avoir été informée, explique que le piratage a eu lieu entre le 12 mars et le 17 juillet de cette année. Elle risque une peine de cinq ans de prison et une amende de 250.000 dollars.

Selon des documents judiciaires consultés par l'AFP, Mme Thompson, 33 ans, aurait utilisé le pseudonyme "Erratic" dans des conversations sur les réseaux sociaux et sites internet pour se vanter de son forfait. L'enquête se poursuit et notre analyse pourrait changer " a aussi écrit Capital One.

Une audience judiciaire est prévue jeudi à Seattle.

La voleuse présumée serait Paige Thompson.

106 millions de clients touchés par un vol massif de données