Lundi, 6 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » La BCE prépare une baisse des taux face à une conjoncture dégradée

La BCE prépare une baisse des taux face à une conjoncture dégradée

28 Juillet 2019

Rarement une réunion estivale aura été entourée d'un tel suspense, distillé par l'institution monétaire elle-même face à un tableau économique fait d'inflation languissante, de croissance poussive et de tensions commerciales persistantes.

Justifiant cette modification, l'institution a indiqué dans son communiqué que le conseil des gouverneurs avait "souligné la nécessité d'une orientation très accommodante de la politique monétaire pendant une période prolongée, les taux d'inflation, tant réalisés que projetés, ayant été constamment inférieurs à des niveaux conformes à son objectif".

Le président de la BCE, Mario Draghi, avait tenu en juin plusieurs discours volontaristes et mentionné une possible baisse des taux, parmi un lot de "mesures de relance supplémentaires" envisageables, à moins que de bonnes surprises n'éclairent le ciel conjoncturel.

Dans l'immédiat, le plus probable est que la prochaine décision consistera à abaisser dès septembre le taux " de dépôt ": déjà négatif de 0,40 %, il revient à taxer les banques pour les liquidités qu'elles choisissent de confier à la Banque centrale plutôt que de les prêter aux entreprises et aux ménages.

La BCE a déclaré que les taux d'intérêt de référence dans la zone euro resteront à 0,00%, alors que les taux marginaux de prêt et les taux de dépôt demeureront respectivement à 0,25% et -0,40%.

La princesse Stéphanie marie son fils Louis — Monaco
On découvre notamment l'alliance de la mariée , qui est parfaitement mise en valeur par sa robe aussi simple qu'élégante . Our designer Rosa Clará designed Marie Chevallier's wedding dress for her civil ceremony with Louis Ducruet, in Monaco .

Mais à l'inverse de la Fed, qui a maintenu ses taux en territoire positif depuis la crise financière, la BCE a amené depuis 2016 son taux de refinancement à zéro et ses marges de manoeuvre sont nettement plus réduites, l'obligeant à se montrer créative.

Plus largement, la BCE devrait aussi présenter à la rentrée nouveau système de taux qui impactera différemment les banques selon leur taille et leur spécialité.

La faiblesse des indicateurs conjoncturels, en particulier dans les secteurs manufacturier et exportateur, moteurs de la reprise au sein de la zone euro, plaide pour une nouvelle stimulation monétaire. "Nous n'aimons pas ce que nous voyons sur l'inflation", a-t-il déclaré dans une formule inhabituelle, tout en se montrant plus déterminé que jamais à ramener la hausse des prix vers l'objectif proche de 2 % visé par la BCE à moyen terme, quitte à la laisser dépasser ce seuil.

A trois mois de la fin de son mandat de huit ans à la tête de la BCE, Mario Draghi n'a plus beaucoup d'occasion de consolider son héritage avant de céder la place à Christine Lagarde, le 31 octobre.

La BCE prépare une baisse des taux face à une conjoncture dégradée