Mardi, 22 Octobre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Les décès ont diminué d'un tiers dans le monde depuis 2010 — Sida

Les décès ont diminué d'un tiers dans le monde depuis 2010 — Sida

18 Juillet 2019

L'an dernier, 770 000 personnes dans le monde sont décédées de maladies liées au virus, soit un tiers de moins depuis 2010 (1,2 million de morts). Surtout, c'est sans commune mesure avec l'hécatombe enregistrée au pic de l'épidémie en 2004, avec un nombre de morts plus de deux fois supérieur (1,7 million). Certains d'entre eux permettent même de ne plus transmettre le virus du SIDA s'ils sont suivis correctement. En préambule, l'instance pointe du doigt un ralentissement global des progrès en matière de réduction des nouvelles infections au VIH, du nombre de décès liés au sida et de l'élargissement de l'accès au traitement.

Des antirétroviraux dans une pharmacie de Médecins Sans Frontières en République démocratique du Congo en 2015. Des pays comme l'Afrique du Sud ont par exemple diminué de plus de 40% le nombre de nouvelles infections ces neuf dernières années.

Globalement, la baisse remarquable du nombre de morts et le meilleur accès aux traitements s'expliquent par les progrès notables réalisés en Afrique du Sud et de l'est, région historiquement la plus concernée par le sida. Un chiffre qui grimpe même à 9% au Moyen-Orient et en Afrique du Nord sur la même période.

Et de conclure: " Nous pouvons éliminer le sida en nous concentrant sur les personnes, et non pas sur les maladies, en élaborant des feuilles de route pour les populations et les régions laissées pour compte et en adoptant une approche fondée sur les droits de l'Homme pour atteindre les personnes les plus touchées par le VIH.

Une mère et son fils séropositifs à l'hôpital de Bangui, en Centrafrique, en décembre 2018. En revanche, les progrès dans l'accès aux traitements diminuent et il manque 7,2 milliards de dollars pour couvrir les besoins d'ici 2020.

L'Onusida a autrement soulevé des inquiétudes quant aux financements qu'elle estime toujours faibles comparé à l'ampleur du défi de la lutte contre la pandémie dans les pays à revenu faible et moyen.

Tesla ajuste ses prix et ses options pour simplifier son offre
Le groupe a dit s'attendre à ce que la production et les livraisons continuent à augmenter au troisième trimestre. Un abandon qui entraîne une hausse des prix de départ de ces deux modèles .

C'est pourquoi 2019 est une année cruciale.

L'objectif est de lever 14 milliards de dollars pour la période 2020-22 afin de financer ce fonds, fruit d'un partenariat entre États, organisations de la société civile, secteur privé et malades.

Les principaux contributeurs sont les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne et le Japon. Le document révèle que 1,5 million de personnes ont contracté le VIH l'année dernière.

En 2018, ces proportions se montaient respectivement à 79%, 78% et 86%, avec là encore des disparités régionales.

Les chiffres du rapport annuel de l'Onusida sont réconfortants pour le continent africain. Le tryptique " 90-90-90 " y a été atteint avant la date butoir de 2020, grâce à des actions de prévention et de soins de proximité au sein des communautés locales. En 2018, 160 000 enfants dans le monde ont été infectés, loin de l'objectif de 40 000 que la communauté internationale s'était fixé.

Les décès ont diminué d'un tiers dans le monde depuis 2010 — Sida