Dimanche, 25 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » Ursula von der Leyen face au vote incertain du Parlement européen

Ursula von der Leyen face au vote incertain du Parlement européen

17 Juillet 2019

"Nous savons tous que nous voulons que vous restiez, mais je sais quelle est la réalité", a déclaré Ursula von der Leyen, en réponse sur une question posée par une eurodéputée libérale britannique lors de son audition devant le groupe libéro-centriste Renew Europe au Parlement. Boris Johnson, le favori dans la course à la succession de Theresa May, répète que le Royaume-Uni sortira de l'UE, avec un accord de Brexit renégocié ou sans accord.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et celui du Conseil européen Donald Tusk ont régulièrement regretté le départ de la Grande-Bretagne, d'abord prévu le 29 mars et qui a été reporté au 31 octobre. Or ce résultat n'a rien d'acquis à l'heure actuelle, les dirigeants de l'UE l'ayant désignée le 2 juillet au cours d'un sommet européen d'une durée exceptionnelle de trois jours, créant la surprise et faisant fi des candidats présentés par les eurodéputés. "Elle était vague et ne voulait pas s'engager", a dit à l'AFP un participant, tablant cependant sur "60% de votes en sa faveur et 40% contre".

Pour s'assurer la présidence de l'exécutif européen, Ursula von der Leyen doit obtenir la majorité absolue au parlement européen, soit 376 voix sur 751. Avec 74 élus, les Verts représentent le quatrième groupe le plus important dans l'hémicycle européen. Ceci ne dépend toutefois pas totalement d'elle puisque ce sont les Etats membres qui désignent eux-mêmes leur commissaire.

Sur le dossier ultrasensible de l'immigration, elle a plaidé pour renforcer plus rapidement l'agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes Frontex.

CAN 2019 : Un arbitre Sud-africain pour arbitrer la finale Algérie-Sénégal
L'organisation de fans zones est également exclue. "Cela ne nous prémunirait de rien, affirme Didier Lallement". La finale tant attendue arrive à grands pas!

Au cours de son audition chez les Verts, Mme von der Leyen a dû faire face à des questions beaucoup plus incisives. "Nous avons été élus pour insuffler du changement et nous ne voyons pas comment ce changement pourrait advenir avec cette candidate".

La nouvelle présidente, si elle est confirmée par le Parlement européen la semaine prochaine, doit prendre ses fonctions le 1 novembre.

Sur la question du Brexit, Ursula von der Leyen a souhaité que les Britanniques y renoncent mais, que dans le cas contraire, le divorce n'entrave pas la coopération future entre le bloc et le Royaume-Uni.

Ursula von der Leyen face au vote incertain du Parlement européen