Jeudi, 29 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Macron a demandé à de Rugy "toute la clarté"

Macron a demandé à de Rugy "toute la clarté"

17 Juillet 2019

"Vous avez vu là un moyen de traduire des réformes importantes de montrer un engagement, dessiner une ligne d'horizon historique mais aussi de porter des réformes qui étaient courageuses et indispensables", a précisé Emmanuel Macron.

BELGRADE, 15 juillet (Reuters) - Emmanuel Macron a mis en garde lundi contre la "République de la délation" et refusé de prendre des décisions "sur la base de révélations" et non de faits, après les informations publiées la semaine dernière sur le train de vie de son ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy.

"La Serbie est une grande nation européenne", selon le président français, qui a souligné l'"ancrage" de la nation balkanique en Europe. Un corps expéditionnaire français était allé au secours de l'armée serbe et Français et Serbes avaient combattu ensemble. Hashim Thaçi, le président du Kosovo, une ex-province serbe dont Belgrade ne reconnaît pas l'indépendance, avait été placé dans la tribune principale, avec Emmanuel Macron, Donald Trump ou encore Vladimir Poutine.

Mercato : Que vaut vraiment Benedetto ?
Mais si Dario Benedetto réussit au Vélodrome, tout le monde dira que l'investissement était justifié. Reste donc à trouver un accord entre les deux dirigeants des deux écuries.

Le président français a débuté cette opération séduction en prononçant en partie dans leur langue un discours devant des milliers de Serbes, dans le parc Kalemegdan, devant un monument dédié à l'amitié franco-serbe, fondée sur le Front d'Orient pendant la Première Guerre mondiale. Ceci avait provoqué la colère de très nombreux Serbes et le monument à l'amitié franco-serbe avait été vandalisé. "." Vous montrez ainsi que le message écrit sur ce monument "Aimons la France comme elle nous a aimés" vit toujours, 100 ans plus tard", a-t-il poursuivi". Il espère que ses démarches seront terminées avant la fin du mois de juillet.

Il faut "être courageux" et "chercher le bon compromis" avec les Kosovars albanais, a lancé à la foule Emmanuel Macron, en français cette fois. C'est dans ces termes qu'il s'est exprimé sur la future adhésion de la Serbie à l'UE. "J'ai demandé au premier ministre de procéder en ce sens".

Macron a demandé à de Rugy