Mercredi, 17 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Reprise du dialogue entre l'opposition et le gouvernement cette semaine — Venezuela

Reprise du dialogue entre l'opposition et le gouvernement cette semaine — Venezuela

10 Juillet 2019

Solidaire autour de Juan Guaido, l'opposition vénézuélienne et le gouvernement de Nicolas Maduro vont reprendre le dialogue cette semaine sur l'île caribéenne de La Barbade. C'est à l'occasion d'un troisième tour des pourparlers entamés en mai à Oslo pour tenter de sortir le Venezuela de la crise politique qui le secoue.

Pendant que Nicolas Maduro assistait au défilé militaire pour célébrer le 208e anniversaire de l'indépendance du Venezuela, l'opposant politique Juan Guaido s'est adressé à ses partisans, leur demandant de ne pas se rendre.

L'opposant de centre droit, reconnu président par intérim par une cinquantaine de pays, tente depuis janvier de chasser Nicolas Maduro du pouvoir, un "usurpateur" qui a obtenu un nouveau mandat grâce à la présidentielle "frauduleuse" de 2018, selon lui.

Dans un tweet, le ministre de la Communication de Nicolas Maduro, Jorge Rodriguez, a implicitement corroboré l'annonce de Juan Guaido en reproduisant un communiqué du ministère norvégien des Affaires étrangères, pays hôte des deux premiers rounds.

"Les deux parties se réuniront cette semaine à La Barbade pour avancer dans la recherche d'une solution négociée et constitutionnelle", a expliqué la diplomatie norvégienne. Les deux premières réunions organisées en mai entre des délégués de l'opposition et du gouvernement n'ont donné aucun résultat tangible.

Bernard Tapie acquitté par le tribunal correctionnel de Paris
Le 11 mars s'est ouvert le procès de Bernard Tapie pour "escroquerie" et "détournement de fonds publics" . A noter que le principal protagoniste de l'affaire, Bernard Tapie , à lui aussi bénéficié de la relaxe.

L'annonce de cette nouvelle rencontre avalisée par l'opposition est un nouveau revirement de Juan Guaidó qui avait pourtant écarté, il y a quelques jours, toutes nouvelles négociations à la suite du décès en détention du capitaine de corvette Rafael Acosta Arévalo, arrêté le 21 juin par des agents des services de renseignement (SEBIN), accusé d'avoir participé à une tentative de coup d'État... C'était lors d'un discours à la faveur de la Fête nationale, le chef de l'Etat a assuré samedi vouloir "la paix au Venezuela " par le "dialogue ". "Les conspirations, ça suffit!", s'est-il exclamé.

Au plan international, le président vénézuélien est très critiqué en raison de la situation des droits de l'homme dans le pays. Le gouvernement a estimé que ce rapport était truffé d'"erreurs".

Dimanche, il a affirmé que les députés de l'opposition, qui contrôle le Parlement unicaméral, allaient bientôt "approuver" le retour du Venezuela dans le Traité interaméricain d'assistance réciproque (Tiar), un accord de défense datant de la Guerre froide, dont Caracas s'est retiré en 2012. M. Cortizo qui a pris ses fonctions le 1 juillet, a fait cette offre dans une interview diffusée lundi 8 juillet par la chaîne CNN en espagnol, au cours de laquelle il a rejeté l'idée d'une éventuelle intervention militaire étrangère au Venezuela. L'hyperinflation devrait atteindre les 10.000.000% en 2019, selon le FMI. Les pénuries de médicaments et d'essence se multiplient et un quart de la population a besoin d'une aide humanitaire d'urgence, d'après l'ONU.

Signe de l'extrême polarisation du Venezuela, Francisco Garcia, un manifestant de 38 ans, a dit à l'AFP son refus de pourparlers "avec des dictateurs et des assassins".

Reprise du dialogue entre l'opposition et le gouvernement cette semaine — Venezuela