Mercredi, 17 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Nouvelle alerte aux fissures sur des Airbus A380

Nouvelle alerte aux fissures sur des Airbus A380

09 Juillet 2019

L'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a publié une notification de sécurité concernant un risque de fissures sur les ailes des A380 les plus anciens.

De quoi justifier une inspection aux ultrasons de la voilure des A380 les plus anciens, estime l'Agence européenne de sécurité aérienne, qui n'a toutefois pas jugé nécessaire de clouer au sol les appareils.

Selon Les Échos, les 25 A380 qui doivent être inspectés (sur les 234 en circulation) sont ceux dont la date d'assemblage remonte à il y a plus de 15 ans.

Dans cette "proposition de directive de navigabilité", l'AESA indique que des "cas de fissures" ont été signalées sur des ailes d'A380.

"Nous confirmons que de petites fissures ont été découvertes sur les longerons d'ailes (.) des premiers A380 produits", dit Airbus dans un communiqué.

Lourde sanction pour British Airways — Vol de données
L'ICO met en avant la redirection d'une partie du trafic des utilisateurs sur le site de British Airways vers un site frauduleux. La sécurité en ligne prodiguée par la compagnie aérienne est dénoncée et jugée insuffisante face au nombre de connexions.

Si l'EASA reconnaît que l'intégrité structurelle de l'aile peut être affaiblie si le problème n'est pas traité, elle ne voit pas la nécessité de clouer immédiatement au sol les appareils soupçonnés de présenter ces criques.

Parmi ces 25 appareils livrés entre août 2004 et juin 2007 figurent notamment deux A380 d'Air France, neuf A380 d'Emirates, et six de Lufthansa. Par ailleurs, l'ASEA explique qu'il s'agit là "d'une action provisoire, limitée aux 25 ensembles d'ailes les plus vieux", précisant que "sur la base des résultats des inspections, d'autres directives de navigabilité pourraient suivre pour des appareils additionnels en service". A cette époque, l'ASEA avait déjà demandé des inspections et des réparations sur les voilures des appareils de l'avionneur européen pour un problème de micro-fissures.

Si Airbus avait assuré qu'elles ne posaient pas de problème de sécurité, ces fissures avaient terni la réputation du plus gros avion civil au monde.

L'avionneur a annoncé en février la fin de la production de l'A380, en bout de course faute de commandes et qu'il cessera de livrer en 2021. Boudé par les compagnies, le programme avait été maintenu en vie grâce à un ralentissement du rythme de production passé à un exemplaire par mois en 2018, contre un total de 27 sur l'ensemble de l'année 2015.

Nouvelle alerte aux fissures sur des Airbus A380