Lundi, 21 Octobre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Troisième rencontre entre le pape François et le président russe Vladimir Poutine

Troisième rencontre entre le pape François et le président russe Vladimir Poutine

08 Juillet 2019

Vladimir Poutine et Giuseppe Conte ont également évoqué la situation en Syrie et en Ukraine, ainsi qu'en Libye.

Vladimir Poutine s'est également entretenu avec le cardinal-secrétaire d'Etat Pietro Parolin ainsi que Monseigneur Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les États. Après une poignée de main appuyée, le pape l'a invité dans son bureau pour un entretien à huis clos.

Avec les responsables italiens, " les questions économiques seront prioritaires. "Le pape mène une politique réaliste et veut négocier avec Vladimir Poutine et l'Église russe pour progresser sur plusieurs dossiers importants, dont le sort des chrétiens d'Orient et la fin de la confrontation entre catholiques et orthodoxes", explique le théologien et historien Jean-François Colosimo.

Concernant la coopération économique entre Moscou et Rome, Vladimir Poutine a noté l'augmentation des échanges commerciaux de " 13% en 2018 jusqu'à 27 milliards de dollars", tout en soulignant qu'en 2013, un an avant la mise en place des sanctions européennes et américaines contre la Russie en raison de la crise ukrainienne, ces échanges "étaient de 54 milliards de dollars ". Il s'agit de leur troisième rencontre, la première avait eu lieu en 2015, le Pape demandant au chef du Kremlin de " faire un effort important et sincère pour réaliser la paix " en Ukraine.

Un ressentiment qui a poussé le pape François, au cours de sa rencontre historique avec le patriarche Kirill à Cuba en 2016 à déclarer que " la méthode de l'"uniatisme" du passé, comprise comme la réunion d'une communauté à une autre, en la détachant de son Église, n'est pas un moyen pour recouvrir l'unité ".

Ses parents annoncent qu'ils ne déposeront plus de recours — Affaire Vincent Lambert
La famille de Vincent Lambert est déchirée par des années de bataille judiciaire. Pour Vivianne et Pierre Lambert , on est en train d'assassiner leur fils.

" Pour l'heure, une éventuelle invitation du pape en Russie ne figure pas à l'ordre du jour ", a précisé mercredi, sans surprise, Iouri Ouchakov.

Dans une interview publiée jeudi par le quotidien italien Il Corriere della Sera, M. Poutine a cependant insisté sur la résilience des liens économiques bilatéraux: 500 entreprises italiennes représentées en Russie, 4,7 milliards de dollars d'investissements italiens en Russie depuis le début de l'année, et 2,7 milliards d'investissements russes en Italie.

Le président russe déjeunera avec le président Sergio Mattarella, avant de rencontrer le Premier ministre italien Giuseppe Conte.

Il devrait trouver une oreille attentive au gouvernement italien, dont l'homme fort, Matteo Salvini, compte parmi ses fervents admirateurs: "Des hommes comme lui, qui ont à coeur l'intérêt de leurs propres citoyens, il en faudrait des dizaines" en Italie, a-t-il dit. "Nous souhaitons rétablir des relations à part entière entre la Russie et l'UE, maintenir la paix, la sécurité et la stabilité sur notre continent commun".

La visite de Vladimir Poutine en Italie intervient alors que les relations entre Moscou et les Occidentaux sont au plus bas depuis la fin de la Guerre froide, empoisonnées par des désaccords sur la Syrie et l'Ukraine, des scandales d'ingérence électorale présumée et d'espionnage. L'imposante limousine russe de Vladimir Poutine, longue de plus de six mètres, l'attend déjà à Rome où son chauffeur s'est entraîné à passer certains portails étroits de palais Renaissance. Avant de repartir dans la soirée, le président russe verra aussi, de manière informelle, son grand ami Silvio Berlusconi, qu'il a de nouveau salué dans le Corriere della Sera comme " un homme politique de stature mondiale ".

Troisième rencontre entre le pape François et le président russe Vladimir Poutine