Mercredi, 17 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Lourde sanction pour British Airways — Vol de données

Lourde sanction pour British Airways — Vol de données

08 Juillet 2019

La compagnie aérienne britannique a écopé d'une lourde sanction pour vol de données financières de ses passagers.

"Nous sommes surpris et déçus par les conclusions préliminaires de l'ICO (.) British Airways a réagi rapidement à un acte délictueux visant à voler des données de clients", a déclaré Alex Cruz, le PDG de British Airways.

British Airways a visiblement manqué auchiffrement des données sur son site internet pour garantir la sécurité des données de ses clients. "Nous n'avons trouvé aucune preuve d'activité frauduleuse sur les comptes touchés par ce vol", a-t-il poursuivi. " Nous avons l'intention de prendre toutes les mesures appropriées pour défendre vigoureusement la position de la compagnie aérienne, y compris en faisant appel si nécessaire ", prévient Willie Walsh, directeur général de IAG (International Airlines Group), la maison-mère de British Airways. La sécurité en ligne prodiguée par la compagnie aérienne est dénoncée et jugée insuffisante face au nombre de connexions.

CAN 2019 / Algérie - Guinée : Voici les compositions probables
Guinée: Koné - Dyrestam, Falette, Séka, Issiaga Sylla - Amadou Diawara, Ibrahima Cissé - Ibrahima Traoré , Yattara, Kamano - Kaba. Finalement, Naby Keita a pu, dans l'urgence, entrer en jeu face à Madagascar, puis débuter le match contre le Nigeria.

L'amende pourrait s'élever à 1,5% du chiffre d'affaires de la compagnie aérienne De manière générale, les amendes peuvent atteindre 4% du chiffre d'affaires annuel d'une entreprise. Cette amende fait suite à un incident notifié à l'ICO par British Airways en septembre 2018. L'ICO met en avant la redirection d'une partie du trafic des utilisateurs sur le site de British Airways vers un site frauduleux. Il a précisé que parmi les éléments dérobés aux clients figuraient les identifiants de connexion, les détails de cartes bancaires et des informations personnelles comme le nom et l'adresse. C'est la raison pour laquelle la loi est claire: "lorsque l'on vous confie des données personnelles, vous devez les gérer", a sèchement expliqué Elizabeth Denham, directrice de l'ICO.

Toujours fin octobre, British Airways avait ajouté que 185 000 autres clients s'étaient fait dérober leurs données financières entre le 21 avril et le 28 juillet, soit bien plus tôt que la date connue de la cyberattaque jusqu'alors.

Cette dernière s'avère être particulièrement salée - 183 millions de livres sterling soit plus de 200 millions d'euros - et concerne ni plus ni moins que British Airways. Elle a répété toutefois lundi qu'elle n'avait été informée d'aucun vol d'argent chez les clients touchés par ce piratage informatique.

Lourde sanction pour British Airways — Vol de données