Jeudi, 22 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Nouvelle affaire, nouveau témoignage glaçant — Nordahl Lelandais

Nouvelle affaire, nouveau témoignage glaçant — Nordahl Lelandais

01 Juillet 2019

Des gendarmes français bloquent le passage du "Col de Marocaz" près de Chambéry, le 29 mars 2018. La jeune fille a également déposé plainte pour "menaces de mort".

Alors, à 16 ans, elle est allée porter plainte seule contre l'ancien militaire en hommage à Maëlys et aux deux fillettes victimes de Nordahl Lelandais, mis quatre fois en examen.

Selon le site de BFMTV, une nouvelle victime présumée de Nordhal Lelandais a porté plainte en avril dernier. "C'était très compliqué d'en parler car elle avait très peur de son cousin mais elle a décidé de le faire pour ses petites-cousines et la petite Maëlys", ajoute la pénaliste. L'adolescente, 14 ans à l'époque, enterre son père. Ce jour-là, toute la famille était réunie.

Les faits reprochés à Nordahl Lelandais par l'adolescente se sont produits le jour de l'enterrement de son père. Là, "il me prend dans ses bras, sauf qu'il descend ses mains".

Suivez le Grand Prix des Pays-Bas EN DIRECT — Moto GP
Il pointe désormais à la 6e place du championnat à tout de même 93 points du quintuple champion du monde espagnol. Jorge Lorenzo a été victime d'une chute spectaculaire lors des essais et a dû déclarer forfait.

Paniquée, Charlotte chasse ses mains qui reviennent sur sa poitrine. "Je le repousse encore", affirme-t-elle. Elle se réfugie auprès de sa famille, mais Nordahl Lelandais l'empêche de parler en la menaçant: "Si tu dis quelque chose, je te tue". Son calvaire est loin d'être terminé.

"Elle était évidemment sous l'emprise de Nordahl Lelandais depuis le mois de mars 2017, pendant plusieurs mois". "Il m'a dit 'c'est quand qu'on se marie, t'es ma petite bombe', que des choses comme ça", décrit-elle, assurant lui répondre de peur "qu'il vienne [la] tuer". Mais les révélations autour de sa première petite-cousine la poussent à briser le silence. D'abord auprès de sa mère puis auprès des autorités. Une autre cousine l'accuse, elle aussi, d'attouchements. Depuis, la jeune fille se sent soulagée mais culpabilise de ne pas avoir parlé plus tôt. Peut-être que la petite Maëlys justement elle n'aurait pas été morte à cette heure-là. Quand elle serait enfin parvenue à s'éloigner de celui-ci, la jeune fille aurait croisé le regard de son cousin, "un regard noir qui faisait vraiment peur", se souvient-elle. Selon Charlotte, l'homme aurait alors profité d'un moment où elle se trouvait à l'écart pour l'agresser. L'agression sexuelle présumée sur sa cousine de 14 ans a lieu un mois avant la disparition du caporal Arthur Noyer et cinq mois avant la mort de Maëlys, 8 ans. Pendant ce temps, Nordahl Lelandais aurait continué lui envoyer des messages. "On sait qu'il avoue seulement lorsqu'il se sent acculé et qu'on lui oppose des preuves", commente Me Rémond.

Au moment de se confier à sa mère, la petite cousine de Nordahl Lelandais explique qu'elle était rongée par la culpabilité: "Je regrettais de ne pas l'avoir dit avant, ça aurait peut-être sauvé des personnes".

Les accusations envers Nordahl Lelandais n'en finissent pas.