Mercredi, 21 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » Tabac : 700 000 Français ont arrêté grâce à la cigarette électronique

Tabac : 700 000 Français ont arrêté grâce à la cigarette électronique

28 Juin 2019

Il en ressort que les vapoteurs ont tous eu une expérience avec le tabac: la moitié d'entre eux sont des fumeurs occasionnels ou quotidiens, l'autre moitié d'anciens fumeurs. C'est très important de savoir que l'on conseille la cigarette électronique à des gens qui veulent arrêter de fumer, cela peut être associé aux traitements validés et remboursés.

Dans une analyse complémentaire des données du Baromètre santé 2017, l'agence scrute la diffusion de cet outil chez les adultes âgés de 18 à 75 ans. "D'autres n'aiment pas la cigarette électronique et préfèrent des traitements validés". Pour répondre à ces questions, Santé publique France a sondé la perception des Français sur la vapoteuse. Seuls, moins de 1 % des vapoteurs quotidiens n'ont jamais fumé. "L'effet de nouveauté est probablement passé et l'usage est désormais ancré sur le long terme", écrivent les chercheurs. Parmi les vapoteurs quotidiens, on trouve 49,5 % d'anciens fumeurs, 10,6 % de personnes qui continuent à fumer occasionnellement et 39,7 % qui continuent à le faire de manière quotidienne.

Si "ces résultats montrent que, pour certaines personnes, la cigarette électronique a été perçue comme un outil efficace dans leur tentative d'arrêt", les auteurs précisent toutefois qu'à ce jour, la communauté scientifique n'a pas réussi à démontrer clairement son efficacité dans l'aide au sevrage tabagique.

Brest : Le tireur présumé retrouvé mort
L'un a été touché à l'abdomen et l'autre à la jambe, selon des sources proches du dossier. Pour l'heure, la police judiciaire a été saisie de cette enquête.

La cigarette électronique fait ses preuves dans la lutte contre le tabagisme.

C'est pourquoi les tabacologues considèrent que leur usage est nettement préférable au tabac. Et parmi les ex-fumeurs de cigarettes qui déclarent vapoter au moment de l'enquête ou qui ont déjà vapoté quotidiennement, 76,3 % expliquent que l'e‐cigarette les a aidés à arrêter de fumer, dont 67,8 % sans autre aide. " C'est une réalité absolument incontestable", affirme le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue au CHU de Pitiè-Salpêtrière à Paris. Mais les plus sceptiques sont les fumeurs quotidiens. Ce mardi, la ville de San Francisco aux Etats-Unis a interdit la commercialisation des cigarettes électroniques. Dans le même temps, la consommation de tabac est tombée de 21,87 % à 13,9 %. La bonne nouvelle que révèle Santé Publique France est justement qu'il n'y a presque pas d'utilisation de la cigarette électronique par les non-fumeurs.

Cette explosion du nombre de jeunes vapoteurs est en partie liée au succès des produits de la marque Juul, qui vend des e-cigarettes de la taille d'une clé USB et aux saveurs attractives. " Mais chez nous, les cigarettes électroniques sont interdites de vente aux mineurs et elles ne peuvent pas contenir plus de 20 mg/ml de nicotine contre 59 mg/ml aux États-Unis", indique Guillemette Quatremère.

Tabac : 700 000 Français ont arrêté grâce à la cigarette électronique