Mercredi, 17 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Boiron obtient la suspension de son titre en Bourse — Homéopathie

Boiron obtient la suspension de son titre en Bourse — Homéopathie

28 Juin 2019

Les Français, dont 72 % d'entre eux " croient en ses bienfaits " (1) sont donc fixés sur cette nouvelle mesure que la HAS rendra officielle demain. Sa commission de la transparence, organisme chargé d'évaluer les médicaments, préconise de ne plus rembourser les produits homéopathiques.

"Cet avis a été rendu dans un temps record, et ne tient pas compte de la spécificité des médicaments homéopathiques", précise de son côté le laboratoire Boiron qui, depuis plusieurs semaines, s'est mobilisé pour tenter de s'opposer à ce déremboursement désormais dans les mains d'Agnès Buzyn. La ministre a indiqué à plusieurs reprises, pendant l'évaluation, qu'elle suivrait l'avis de la HAS.

L'autorité a considéré que pour ces affections et symptômes, les médicaments homéopathiques n'ont pas été d'une " efficacité suffisante pour justifier d'un remboursement ", scientifiquement parlant. Boiron, leader mondial de l'homéopathie en France et dans le monde, serait fortement pénalisé par une telle décision.

Labos, homéopathes et usagers ont lancé la campagne Mon homéo, mon choix, avec une pétition qui revendique plus d'un million de signatures, et ont appelé à des manifestations à Paris et à Lyon vendredi matin. ", avait déclaré son président, le cardiologue Jérémy Descoux, avant la publication de l'avis définitif de la HAS".

Gérard Collomb a reçu une délégation de manifestants "composée de médecins, pharmaciens, sages-femmes, de représentants et organisations syndicales de l'entreprise Boiron, en présence de Blandine Brocard, députée LREM du Rhône (favorable au remboursement de l'homéopathie)".

Billy Drago, acteur mythique des "Incorruptibles", est décédé
Né William Eugene Burrows d'un père acteur et réalisateur, Billy Drago a d'abord porté les casquettes de journaliste et cascadeur. L'acteur, connu en particulier pour ses seconds rôles de méchant, est mort lundi 24 juin 2019 à Los Angeles à l'âge de 73 ans.

C'est "un chantage à l'emploi pour influer sur une décision strictement scientifique", a protesté dans un communiqué le collectif Fakemed, qui rassemble des professionnels de santé anti-homéopathie. De même, Boiron brandit le risque d'un gros impact social d'un déremboursement, affirmant que le déremboursement de l'homéopathie menacerait 1 300 emplois sur ses 2 500 en France.

"La prise de décision est une prise de décision politique" qui "appartient" à la ministre, a commenté vendredi la présidente de la HAS, Dominique Le Guludec.

Pour prôner le déremboursement, la HAS s'appuie sur plusieurs arguments. De nombreux experts se sont penchés sur l'efficacité de l'homéopathie et aucune de leurs études n'a montré son efficacité. Enfin, elle a relevé l'absence d'une diminution du mésusage, du nombre d'hospitalisations ou de la consommation d'autres médicaments, en cas de traitement homéopathique.

Ils rappellent d'ailleurs qu'un certain nombre d'affections ou symptômes, bénins et spontanément résolutifs, ne doivent pas appeler au recours systématique à un médicament, qu'il soit ou non homéopathique. Parmi elles, l'anxiété, les verrues plantaires, l'asthme, la gestion des effets indésirables des traitements anticancéreux ou la suppression de la montée de lait chez les femmes après l'accouchement.

Boiron obtient la suspension de son titre en Bourse — Homéopathie