Vendredi, 10 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » États-Unis : une femme ayant reçu une balle dans le ventre reconnue coupable de la mort de son foetus

États-Unis : une femme ayant reçu une balle dans le ventre reconnue coupable de la mort de son foetus

27 Juin 2019

La justice de l'Alabama a décidé de poursuivre Marshae Jones (illustration).

Le drame remonte au 4 décembre 2018, dans une rue de la ville de Pleasant Grove, en Alabama. Une femme de 27 ans, enceinte de cinq mois, a été inculpée ce mercredi aux Etats-Unis pour la mort de son bébé à naître, après avoir reçu une balle en plein ventre lors d'une dispute. Elle a été placée en détention dans la foulée. Cette dernière lui a alors tiré dans l'estomac. Demain, ce sera une autre femme noire, peut-être parce qu'elle a bu un verre pendant sa grossesse.

Jemison est en premier lieu poursuivie pour homicide involontaire mais les charges à son encontre sont finalement abandonnées, et c'est Jones, la mère de l'enfant, qui se retrouve visée par les autorités.

Mais pour la police, Ebony Jemison n'est pas la coupable.

Silva et Man City, c'est bientôt fini
David Silva (33 ans, 50 matchs et 10 buts toutes compétitions cette saison) est sur le point de jouer sa dernière saison avec Manchester City .

"L'enquête à montré que la vraie victime est le fœtus" a expliqué l'enquêteur de police Danny Reid, qui ajoute "c'est la mère du fœtus qui a lancé l'altercation responsable de la mort de son propre enfant (.) La victime est ici le fœtus, qui n'a pas choisi d'être dans cette altercation et qui comptait sur sa mère pour le protéger". La police estime, toujours selon l'AL, que la dispute concernait le père du bébé et a été "provoquée" par Jones, qui "s'exposait à des altercations physiques non-nécessaires", tandis que Jemison "se défendait".

Les associations féministes ont été profondément choquées de ce jugement. "L'État d'Alabama a prouvé à nouveau qu'il considère que tous les actes d'une personne enceinte qui pourraient potentiellement nuire à la naissance du bébé sont un acte criminel", a ainsi affirmé Amanda Reyes, présidente d'une association de soutien aux femmes souhaitant accéder à une IVG, à l'AL.

En mai dernier, le Sénat de l'Alabama a voté la loi la plus restrictive du pays en matière d'accès à l'IVG. Il ne serait "toléré" qu'en cas de danger vital pour la mère.

États-Unis : une femme ayant reçu une balle dans le ventre reconnue coupable de la mort de son foetus