Mardi, 7 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'ex-Premier français Valls entretient les bruits d'entrée au gouvernement espagnol

L'ex-Premier français Valls entretient les bruits d'entrée au gouvernement espagnol

24 Juin 2019

"Maintenant, il négocie avec une formation réactionnaire et anti-européenne", a déclaré Manuel Valls Mercredi, prétextant l'alliance de droite avec le parti VOX pour organiser son départ de la formation politique.

L'ancien Premier ministre français a entamé des négociations avec le Parti socialiste espagnol (PSOE) pour entrer dans le nouveau gouvernement, révèle le site Moncloa. Moncloa rappelle encore que l'ancien Premier ministre de François Hollande devrait s'installer durablement en Espagne, puisqu'il compte épouser l'héritière des laboratoires pharmaceutiques Almirall, Susana Gallardo, originaire de l'une des familles les plus riches du pays.

Les relations entre Ciudadanos et Manuel Valls se sont tendues récemment sur un autre sujet, celui du rapport des libéraux avec le parti nationaliste Vox.

Manuel Valls, désormais conseiller municipal de Barcelone, avait justifié ce vote coup de théâtre "sans contreparties" par sa volonté de barrer la route à l'indépendantiste catalan Ernest Maragall, arrivé de peu en tête du scrutin.

CAN-2019: L'Algérie s'impose 2 à 0 face au Kenya
Les Fennecs insistaient et finalement, Bounedjah débloquait la situation en transformant un penalty obtenu par Atal (34e, 1-0). Lancé par Feghouli, Belaïli cadre son tir mais le portier des " Harambee Stars " Patrick Matasi dégage le danger.

Selon les médias locaux, plus précisément le site moncloa, Manuel Valls aurait diné dans un prestigieux restaurant madrilène avec plusieurs responsables du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de Pedro Sánchez.

Quelques semaines seulement après sa défaite lors des élections municipales à Barcelone, l'ancien député de l'Essonne pourrait se voir proposer un poste au ministère des Affaires étrangères en Espagne. L'actuel ministre, Josep Borrel, menait en effet la liste du PSOE aux élections du 26 mai et siégera prochainement au parlement européen. Le positionnement de Manuel Valls, son opposition à l'indépendance catalane en font un candidat idéal.

Seule pierre d'achoppement: la nomination de l'ex-premier ministre français, "un poids lourd de la politique reconnu en Europe", au sein de l'exécutif espagnol pourrait éclipser le nom de Pedro Sanchez.

L'ex-Premier français Valls entretient les bruits d'entrée au gouvernement espagnol