Mardi, 7 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Défiant Trump, le Sénat américain bloque une vente d'armes à Ryad - International

Défiant Trump, le Sénat américain bloque une vente d'armes à Ryad - International

22 Juin 2019

Le sénateur républicain Lindsey Graham s'adresse à la presse le 21 mai 2019 à Washington.

Les trois résolutions devraient être confirmées à la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates.

La conversation intervient au lendemain de la destruction par l'Iran d'un drone américain près du détroit d'Ormuz, qui a incité le président américain à ordonner des frappes contre la République islamique avant de se raviser. Le conflit au Yémen a tué des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils, selon diverses organisations humanitaires.

Certains élus sont aussi furieux après l'assassinat en octobre 2018 du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, critique du régime, dans le consulat saoudien à Istanbul.

Après avoir elle-même enquêté pendant six mois sur la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, la rapporteure spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, Agnès Callamard, a indiqué dans un rapport avoir "déterminé qu'il existe des éléments de preuve crédibles, justifiant une enquête supplémentaire sur la responsabilité individuelle de hauts responsables saoudiens, y compris celle du prince héritier" Mohammed ben Salmane, surnommé MBS. Le Royaume Uni a également annoncé jeudi la suspension de ventes d'armes à l'Arabie Saoudite pouvant être utilisées au Yémen.

Exposition Léonard de Vinci au Louvre : la billetterie est déjà ouverte !
L'occasion pour le musée d'offrir au public sa toute première expérience de réalité virtuelle grâce à un partenariat avec HTC VIVE Arts.

De nouvelles forces soudanaises sont arrivées mercredi dans la ville portuaire d'Aden, dans le sud du Yémen, afin de soutenir les forces du gouvernement yéménite dans leur lutte contre les rebelles houthis, a déclaré un responsable militaire à Xinhua.

La cour d'appel de Londres a estimé jeudi que la vente d'armes à l'Arabie saoudite par le Royaume-Uni dans le contexte du conflit au Yémen avait été entachée d'une "erreur de droit sur un point important".

Pour le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir, "la décision du tribunal touche plus à la forme qu'au fond" et "aucune culpabilité n'a été trouvée".

Si les ventes d'armes s'arrêtent, "le seul bénéficiaire va être l'Iran", a-t-il assuré, soulignant que son pays "se bat pour empêcher l'Iran de prendre le contrôle de pays stratégiquement importants".

Plusieurs ONG ont appelé la France, qui refuse jusqu'ici de suspendre ses contrats avec Ryad, à suivre les pas de Londres.

Défiant Trump, le Sénat américain bloque une vente d'armes à Ryad - International