Mardi, 10 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Substances toxiques et indésirables dans les cosmétiques : 171 produits du quotidien analysés

Substances toxiques et indésirables dans les cosmétiques : 171 produits du quotidien analysés

14 Juin 2019

Elle a donc publié un guide pour "donner les clés au consommateur" et lui permettre de choisir ses produits cosmétiques du quotidien plus facilement.

"Près d'un produit cosmétique sur trois contient des perturbateurs endocriniens, des substances toxiques, irritantes ou fortement allergisantes", regrette l'UFC.

Déjà à l'origine de l'application QuelCosmetic, l'UFC-Que Choisir a sélectionné 171 produits parmi les 170.000 références (dentifrices, shampooing, déodorants, crèmes hydratantes, après-rasages...).

Plus belle la vie : une actrice quitte la série
J'ai toujours clamé haut et fort que quitter Plus belle la vie ne serait pas de mon fait, mais ça a été fait très précipitamment . Mais, même s'il n'y a pas de bonnes manières de partir, c'est vrai que je n'ai pas pu dire au revoir comme je l'aurais souhaité.

Parmi les 143 substances qui inquiètent UFC-Que Choisir, le dioxyde de titane trouve une place particulière. Pour aider les consommateurs à faire les bons choix, l'UFC-Que Choisir a mis au point un guide pratique. "Malgré les alertes exprimées par les scientifiques, pas moins de 143 substances préoccupantes restent encore autorisées du fait de la lenteur des procédures européennes et du lobbying des industriels", a déploré l'organisation dans un communiqué publié mardi 11 juin.

On peut alors trouver des perturbateurs endocriniens tels que le propylparaben dans le lait hydratant Mixa intensif peaux sèches antidessèchement, des substances toxiques comme le "butylphenylmethylpropional" dans la crème de soin hydratante jour Nivea soft et l'anti-rides Revitalift soin hydratant extra fermeté de L'Oréal, mais encore des substances fortement allergisantes telles que la "MIT" dans le shampooing antipelliculaire 2-en-1 antidémangeaisons à l'eucalyptus de Head and shoulders.

Autre source d'inquiétude, la présence de dioxyde de titane dans de très nombreux produits cosmétiques, notamment des produits susceptibles d'être ingérés comme des dentifrices, des rouges à lèvres ou des bains de bouche, y compris ceux destinés aux enfants.

Substances toxiques et indésirables dans les cosmétiques : 171 produits du quotidien analysés