Mercredi, 21 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » Les étudiants en médecine boycottent leurs examens — Maroc

Les étudiants en médecine boycottent leurs examens — Maroc

13 Juin 2019

La menace des étudiants a été exécutée aujourd'hui, à savoir le boycott des examens en médecine qui devaient débuter aujourd'hui, 10 juin 2019.

Dans un communiqué conjoint relayé par la MAP, les deux ministères ont assuré, dimanche, s'être engagés à mettre en œuvre 14 points ayant fait l'objet d'accord avec les représentants des étudiants des facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire. A noter également une participation des parents d'étudiants à Casablanca.

Cette offre marque, également, une avancée substantielle sur les deux points de divergence relatifs au concours de résidanat et à la sixième année de médecine dentaire, note le communiqué, faisant remarquer que ces deux points, qui n'étaient pas inscrits au dossier revendicatif préliminaire des étudiants, ne revêtent pas un caractère urgent, étant donné que leur mise en œuvre n'est prévue que dans deux ans. Ces derniers avaient en effet prévenu qu'ils n'hésiteront pas à engager les mesures légales en vigueur contre toute personne entravant le bon déroulement de ces examens.

Parmi les autres points, figure l'obligation pour les facultés de médecine privées créées dans le cadre de partenariat de disposer de leur propre centre hospitalier "au moment de l'obtention de l'autorisation du ministère de l'Enseignement supérieur".

Selon le communiqué, les deux ministères ont réagi favorablement aux médiations proposées par les présidents des groupes parlementaires à la Chambre des représentants, le Syndicat national de l'enseignement supérieur, les associations d'enseignants en facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire et l'Observatoire nationale du système d'éducation et de formation, afin de trouver une issue à cette situation.

Dans un communiqué qu'ils ont rendu public à ce propos, ils ont justifié leur décision par "l'absence des conditions idoines et idéales pour passer les examens le 10 juin 2019", et appelé les ministères de l'Education nationale et de la Santé à "reprogrammer les examens dans des conditions saines ". Dans certaines facultés, les étudiants étrangers ont suivi le mouvement par solidarité.

Sanctions américaines L'Iran lance un avertissement
Les Etats-Unis se sont retirés unilatéralement en mai 2018 de l'accord nucléaire iranien signé en 2015 et ont rétabli une batterie de sanctions économiques contre l'Iran .

Coup dur pour les ministères de la Santé et de l'Education nationale.

Le texte porte notamment sur l'instauration d'un examen national de qualification " dont l'organisation ne diffère pas des examens cliniques actuels ".

La capacité d'accueil sera prise en compte afin d'éviter la surcharge et d'assurer les meilleures conditions aux stages.

Concernant les étudiants de médecine, les deux ministères se sont engagés à modifier la circulaire n° 48 du 12 octobre 2017, relative aux stages des étudiants de médecine chargés des missions de médecin interne (7e année), en impliquant les étudiants, et ce, avant septembre prochain.

Avec les étudiants de médecine dentaire, il a été convenu d'augmenter le nombre de postes destinés aux titulaires de diplôme de docteur en médecine dentaire, d'allouer un budget spécial de la part des facultés pour dispenser les étudiants des charges d'acquisition de matériels destinés aux travaux pratiques et au stage hospitalier, outre l'octroi de prime de mission aux étudiants de la sixième année.

Les étudiants en médecine boycottent leurs examens — Maroc