Samedi, 19 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Des pétroliers attaqués dans le Golfe d’Oman, l’un d’eux en flammes

Des pétroliers attaqués dans le Golfe d’Oman, l’un d’eux en flammes

13 Juin 2019

Selon un communiqué publié par l'agence Irna, la marine iranienne aurait porté secours à deux pétroliers étrangers en mer d'Oman à la suite d'accidents survenus en mer. "44 marins ont été sauvés des eaux par une unité de secours de la Marine et transférés au port de Bandar-é Jask", au Sud-Est du pays, écrit l'agence Irna.

"Nous sommes au courant d'une attaque signalée contre des pétroliers dans le Golfe d'Oman", a déclaré la V Flotte basée à Bahreïn, dans un communiqué.

Le communiqué précise que "des navires américains sont dans la zone et prêtent assistance".

Les deux bâtiments immobilisés dans le golfe d'Oman auraient été attaqués, selon la marine américaine qui a reçu des appels de détresse des deux bateaux dont l'un est en flammes.

Les équipages de deux pétroliers ont été évacués jeudi au large de l'Iran après des appels de détresse de deux pétroliers qui auraient été la cible d'une attaque en mer d'Oman, faisant bondir les prix sur les marchés pétroliers. "Des forces navales américaines dans la région ont reçu deux appels de détresse distincts, à 6h12, heure locales et un second à 7 heures", a-t-elle ajouté. Trois explosions ont été signalisées à bord du pétrolier Front Altair, propriété du groupe norvégien Frontline, ont annoncé les autorités maritimes norvégiennes en précisant qu'aucun membre de l'équipage n'avait été blessé.

De Ligt qui signe en France, bientôt une réalité — PSG
Un souhait de franchir un cap dans sa carrière qui pourrait l'emmener 500 kilomètres au sud-ouest de la Johan Cruyff ArenA. Mais plus les jours passent, plus le défenseur central de 19 ans semble s'en éloigner, au profit du Paris Saint-Germain.

Les navires en feu seraient le Front Altair et le Kukuka Courageous, qui sont respectivement sous pavillon des îles Marshall et du Panama. "Une heure plus tard, à 09h50, le deuxième navire a pris feu à 28 milles nautiques de Bandar-é Jask", a ajouté l'agence officielle. Sa cargaison de méthanol chargé dans un port saoudien à destination de Singapour serait intacte et le bâtiment ne présenterait pas de risque de sombrer, rapporte la compagnie maritime.

"Incidents suspects" L'Iran a exprimé ses "inquiétudes" après des "incidents suspects".

De plus, la compagnie BSM Ship Management (Singapour) a également indiqué que l'un de ses navires, le Kokuka Courageous, avait été la cible d'un "incident de sécurité" et que les 21 membres d'équipage avaient abandonné le bateau et qu'ils avaient été secourus. Le centre britannique des Opérations commerciales maritimes, qui dépend de la Royal Navy, a lui aussi fait état d'un incident de navigation en mer d'Oman.

Les prix du pétrole bondissaient de près de 3% jeudi au début des échanges européens, les opérateurs s'inquiétant de la situation dans le Golfe. Vers 08H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août grimpait de 1,70 dollar (2,83%) à 61,67 dollars.

Il y a un mois, quatre navires - deux Saoudiens, un Emirati et un Norvégien - avaient été endommagés par des "actes de sabotage" attribués à l'Iran par l'Arabie saoudite.

Des pétroliers attaqués dans le Golfe d’Oman, l’un d’eux en flammes