Samedi, 20 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Mort de Sala, révélations sur la responsabilité des Kita — Nantes

Mort de Sala, révélations sur la responsabilité des Kita — Nantes

23 Mai 2019

"Cardiff est responsable, pas Nantes". Eux veulent me vendre.

Viendra ensuite, donc, ce fameux transfert à Cardiff.

Emiliano Sala ressentait une aversion profonde à l'égard du président du FC Nantes, Waldemar Kita. De leur côté, ils ont négocié pour gagner beaucoup d'argent. Donc ils veulent absolument que je parte là-bas. Eux essayent par tous les moyens que j'aille là-bas. Je n'ai pas peur d'aller là-bas, mais, je me dis que Meissa [son agent, ndlr] doit me trouver quelque chose de mieux d'ici à la fin du mercato. Ces critiques sont très dures car ce n'est pas du tout moi. "D'un autre côté, je ne veux pas parler avec Kita parce que je n'ai pas envie de m'énerver, lâche-t-il. C'est une personne qui me dégoûte quand il est en face de moi". Il y a l'offre de Cardiff. Lui, il veut que je parte à Cardiff, il ne m'a même pas demandé. Lui, il ne s'intéresse qu'à l'argent.

L'extrême droite dans la tourmente — Autriche
Cette crise a conduit à la convocation d'élections anticipées. "Il aurait été souhaitable qu'il démissionne comme l'a fait M. Ensuite, le ministre de l'Intérieur appartenant au parti FPÖ a été limogé.

Si Sala n'était au départ pas tenté par le challenge proposé par Cardiff, alors 17e de Premier League, il changera d'avis après sa visite au pays de Galles, séduit par l'intérêt montré par les Bluebirds, et notamment l'entraîneur Neil Warnock.

Le patron des Canaris, notamment Waldemar Kita aurait forcé le meilleur buteur de son équipe à rejoindre le club gallois, alors que ce dernier ne voulait pas aller dans un championnat où il n'avait aucune certitude et dans un club au bord de la relégation et finalement relégué. "Je suis un peu surpris de cette haine à mon égard". En même temps, en tant que dirigeant, je dois aussi accepter une vision différente de la mienne. Celui-ci revient également sur les secrets du transfert de l'Argentin vers Cardiff, quelques jours seulement avant sa tragique disparition dans un crash d'avion au-dessus de la Manche, le 21 janvier dernier.

Tout en exprimant son mépris avec l'homme fort du FCN, Sala avait quand même reconnu à demi-mot que ce transfert en Angleterre, avec un très bon salaire en prime, était peut-être la meilleure des solutions pour lui. "Hier soir, j'ai envoyé un message à Meissa (Ndlr: Meissa N'Diaye est l'agent personnel d'Emiliano Sala) et il m'a appelé quelques heures plus tard".

Mort de Sala, révélations sur la responsabilité des Kita — Nantes