Samedi, 20 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » L'extrême droite dans la tourmente — Autriche

L'extrême droite dans la tourmente — Autriche

22 Mai 2019

Il a, auparavant, discuté avec le chancelier social-chrétien Sebastian Kurz (ÖVP) de plusieurs scénarios possibles pour le gouvernement jusqu'à ce scrutin et il rencontrera le président - tout récemment - désigné du FPÖ Norbert Hofer et les dirigeants des partis d'opposition. Ensuite, le ministre de l'Intérieur appartenant au parti FPÖ a été limogé.

Le chancelier avait toutefois souligné qu'un départ de M. Kickl lui apparaissait également inévitable, ses fonctions au ministère de l'Intérieur étant selon lui incompatibles avec la conduite d'une enquête sur les propos de M. Strache. Il a provoqué un scandale national en faisant perquisitionner, à peine entré en fonction, le siège des services de sécurité intérieure (BVT).

Le FPÖ détenait encore, outre le portefeuille de l'Intérieur, ceux des Affaires étrangères, de la Défense, des Transports et du Travail. Cette crise a conduit à la convocation d'élections anticipées.

"Il aurait été souhaitable qu'il démissionne comme l'a fait M. Strache", a relevé Sebastian Kurz. Finalement, est-ce que cette affaire est surprenante ou juste symptomatique de l'extrême- droite européenne?

Royaume-Uni : des politiques attaqués avec des milk-shakes
Et su Nigel Farage y a échappé à Édimbourg, cela n'a pas été le cas ce lundi 20 mai à Newcastle: le milkshake a atteint sa cible. Depuis quelques semaines au Royaume-Uni, plusieurs personnalités politiques pro-Brexit ont été attaquées au milk-shake.

Le chef de file des conservateurs européens, l'Allemand Manfred Weber, a dit en tirer une "leçon claire": "Il ne faut donner à ces radicaux aucune influence sur notre Europe".

Il a décrit cette vidéo comme un " assassinat politique ciblé", et a affirmé n'avoir rien fait d'illégal et n'avoir jamais revu cette femme. Une vidéo de celui-ci, envisageant l'octroi de contrats publics autrichiens en échange de soutiens financiers russes, a fait scandale ce week-end.

"Découvrez les lieux vous-mêmes": le tabloïd autrichien Österreich a lancé mercredi une loterie permettant de gagner un week-end dans la désormais célèbre villa d'Ibiza où a été tournée la vidéo qui a forcé le patron de l'extrême droite autrichienne à la démission.

L'expérience d'un gouvernement droite-extrême droite a vécu ses dernières heures en Autriche, à quelques jours des élections européennes.

L'extrême droite dans la tourmente — Autriche