Samedi, 20 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » ASCOVAL : le repreneur British Steel placé en faillite

ASCOVAL : le repreneur British Steel placé en faillite

22 Mai 2019

"Le personnel a été payé et continuera à être employé", a indiqué l'administrateur judiciaire.

Une faillite qui ne remettrait pas en question la reprise d'Ascoval, selon le ministère de l'Économie, qui indique que "cette procédure n'inclut pas l'aciérie de British Steel Saint-Saulve qui est détenue par une autre société du groupe", à savoir sa maison-mère Olympus Steel Ltd. Selon le média britannique, le groupe Greybull Capital qui détient le groupe British Steel n'a pas réussi à faire venir l'"argent frais" qu'ils réclamaient depuis mercredi dernier. "C'est une nouvelle terrible pour les milliers de travailleurs" de British Steel au Royaume-Uni, a déploré pour sa part Tim Roache, secrétaire général du syndicat GMB.

LONDRES, 21 mai (Reuters) - British Steel, le repreneur de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord), est sous la menace d'une faillite s'il n'obtient pas du gouvernement britannique un prêt d'urgence de 30 millions de livres (33,6 millions d'euros) ce mardi, a-t-on appris de deux sources proches de la situation. La reprise de l'aciérie française est effective depuis une semaine. "On m'a indiqué qu'il serait illégal de fournir à British Steel une garantie ou un prêt en vertu de cette loi." . "Il ajoute dans un communiqué que " le plan d'affaires " du site français qui compte 270 salariés ne dépend pas des activités britanniques, " ni industriellement, ni pour son financement ". "Nous sommes toujours confiants sur la pertinence de l'intégration de l'aciérie de Saint-Saulve avec les activités européennes de British Steel", poursuit le ministère.

Les actifs de British Steel au Royaume-Uni vont être vendus pour payer les salariés et les fournisseurs. Bercy assure qu'il n'y a " pas d'erreur " sur le choix du repreneur, les difficultés du groupe étant liées au Brexit. Les engagements du gouvernement et de l'État français seront respectés et donc les crédits débloqués " en faveur de British Steel, a-t-elle ajouté".

Griezmann en Une de Têtu — Homophobie
On est fier.e.s de cette couv', de cette prise de parole, de cette conversation qu'on veut faire naître dans le football . L'attaquant de l' Atlético Madrid est à la Une du magazine Têtu qui couvre l'actualité LGBT +.

Deuxième producteur d'acier en Grande-Bretagne, British Steel est détenu par la société de capital investissement Greybull Capital, qui a racheté l'entreprise déficitaire à Tata Steel en 2016 pour une livre symbolique. Ces produits sont demandés dans le secteur ferroviaire et de la construction, la SNCF française et le britannique Network Rail étant des clients importants.

La sidérurgie britannique subit l'afflux d'aciers à prix bas en provenance d'Asie mais ses difficultés sont exacerbées par la faiblesse de la livre sterling et par des prix élevés de l'électricité qui renchérissent les coûts de production. Il a choisi en outre de bâtir un groupe européen à partir du Royaume-Uni en pleine incertitude sur le Brexit, avec à la clé des échanges potentiellement moins fluides avec le continent.

Nouveau coup dur pour la sidérurgie européenne.

ASCOVAL : le repreneur British Steel placé en faillite