Samedi, 20 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche [vidéo — Saint-Malo

Licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche [vidéo — Saint-Malo

21 Mai 2019

Deux de leurs collègues ont été récemment licenciés pour "faute grave" après avoir refusé de travailler le dimanche, rapporte Europe 1 mardi. Il travaillait depuis huit ans au rayon crèmerie.

Cyrille Lechevestrier confirme ses propos: "Nous étions déjà en contact car elle refusait depuis un moment de travailler les dimanches". Il n'y a eu aucun avenant aux contrats de travail de l'ensemble des 200 salariés, lorsque la direction de la grande surface a ouvert son magasin tous les dimanches matins à partir du mois de mars 2018. Sa direction lui a dit: "Le dimanche, c'est obligatoire, c'est comme ça". "Faute grave? Refuser de venir travailler le dimanche, ce n'est pas une faute grave", estime-t-elle.

Ayant été licenciés pour faute grave, les deux salariés n'ont bénéficié d'aucun préavis ni indemnité de licenciement.

"Christelle, interrogée par Europe 1, explique les circonstances de son licenciement". "C'est ça ou la porte directement". "Au vu de ces éléments, je me vois contraint de vous notifier votre licenciement immédiat pour faute grave", écrit le directeur du magasin dans le courrier de licenciement, consulté par l'AFP. "Faute grave? Je lui ai dit qu'il fallait mieux, carrément, que je vole!"

Festival de Cannes 2019 : Flash-back de Claude Lelouch
Et l'alchimie fonctionne toujours entre Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimé, l'un des plus beaux couples de l'histoire du cinéma. Le succès de ce film, " ça m'a permis d'être un cinéaste indépendant, libre ", a-t-il poursuivi.

Christelle Lorant était une employée polyvalente du Cora de Saint-Malo depuis dix-huit ans. Christelle se dit "dégoûtée et en colère" depuis l'annonce.

Les salariés de l'hypermarché Cora de Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine, sont sous le choc. Contactée, la direction du magasin n'a pas donné suite. Je ne pensais pas qu'on m'aurait virée comme ça au bout de 18 ans de boîte. Je trouve que le dimanche doit être consacré à la vie de famille, avec un loisir. Ok pour le volontariat, mais on ne doit pas forcer les gens à travailler le dimanche. "Ça me sidère, ça me met hors de moi", tempête l'ancienne caissière, qui compte, avec son collègue licencié pour la même raison, attaquer son ancien employeur devant le conseil des prud'hommes pour licenciement sans cause réelle ni sérieuse.

Dans un autre courrier consulté par l'AFP, l'inspectrice du travail de Saint-Malo affirme que "l'accord de la salariée" lui "semble nécessaire" car elle dit avoir signé un contrat de travail "avec une répartition des horaires (.) sur six jours du lundi au samedi".

Licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche [vidéo — Saint-Malo