Lundi, 6 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Eurovision: les Pays-Bas savourent la victoire historique de Duncan Laurence

Eurovision: les Pays-Bas savourent la victoire historique de Duncan Laurence

21 Mai 2019

Pourtant, Bilal Hassani était jugé grand favori par tous les commentateurs français, éberlués par tant de talent. "Wij zijn trots op Duncan Laurence die Europa met muzikale klasse heeft veroverd, Nederland voor het eerst in 44 jaar weer winst heeft bezorgd en het Songfestival volgend jaar naar Nederland haalt!"

Bilal Hassani se remet doucement de l'Eurovision. C'est la 5e fois que ce pays remporte le concours. Dans le Parisien, il en dit un peu plus: "Je ne m'attendais ni à être premier, ni dernier, ni quatorzième, ni treizième".

Le jeune Néerlandais a obtenu 231 points attribués par le jury des 41 pays participants et 261 points grâce aux votes des téléspectateurs, soit 492 points au total. Déjà, après les deux demi-finales et avant le plat principal servi la nuit dernière, il était clair et évident que c'était l'Eurovision la plus grande, la plus impressionnante, la plus investie et la plus spectaculaire de ses 64 ans. Au moment de l'annonce des résultats, les membres du groupe islandais Hatari, connu pour son opposition déclarée à l'occupation israélienne des Territoires palestiniens, ont déployé des banderoles aux couleurs palestiniennes, suscitant des sifflets dans le public.

RDC : démission du premier ministre, Bruno Tshibala
Moïse Katumbi est celui dans l'opposition qui a le plus de députés à l'Assemblée. Il a été nommé en vertu de "l'accord politique" entre les coalitions de MM.

"Nous ne devons jamais sous-estimer le pouvoir qu'a la musique pour rassembler les gens" avait déclaré, avant de se produire, celle dont une grande partie de sa brève apparition est réglée, selon la presse locale, par le milliardaire israélo-canadien Sylvan Adams. En attendant, voici quelques extraits de sa prestation ce samedi soir. Organisée à Tel-Aviv, la finale avait fait l'objet d'un appel au boycott contre Israël, en soutien à la cause palestinienne. On ignore si elle était au courant du fait que certains de ses danseurs arboreraient peu après les drapeaux israélien et palestinien. La France, elle, voit la victoire lui échapper depuis 1977, date du triomphe de L'oiseau et l'enfant de Marie Myriam.

Après des semaines de propagande pour faire accepter le candidat français Bilal Hassani, le verdict de l'Eurovision est tombé: les votants ont finalement préféré une chanson ordinaire sans revendication communautaire et un chanteur non travesti. Des personnalités politiques comme la ministre de droite de la Culture Miri Regev préféraient Jérusalem, pour des raisons politiques.

Les artistes eux-mêmes se tiennent à l'écart des controverses et Israël espère tirer tout le profit possible en termes d'image d'une compétition qui s'est déroulée jusqu'à présent sans encombre.

Eurovision: les Pays-Bas savourent la victoire historique de Duncan Laurence