Jeudi, 4 Juin 2020
Dernières nouvelles
Principale » La Haute Autorité de santé n'en veut plus — Remboursement de l'homéopathie

La Haute Autorité de santé n'en veut plus — Remboursement de l'homéopathie

20 Mai 2019

Le spécialiste de l'homéopathie a dénoncé une " violation du secret " de l'avis préliminaire de la Haute Autorité de Santé (HAS) sur l'évaluation du bénéfice médical des traitements homéopathiques. Les Laboratoires Boiron sont implantés à une vingtaine de kilomètres de Lyon, à Messimy. Alors que l'avis provisoire de la Haute Autorité de santé recommande le déremboursement, Le Figaro tente de faire le point. Le maire de Lyon et le président d'Auvergne Rhône-Alpes ont écrit ont écrit respectivement, vendredi, à Emmanuel Macron et Edouard Philippe pour défendre le soldat Boiron. L'information avait fuité dans la presse jeudi.

L'ancien ministre de l'Intérieur a alerté sur "l'ampleur des conséquences d'une telle décision en termes d'emplois pour le territoire de l'agglomération" avec 1 000 emplois menacés, selon lui.

Une fois l'ensemble étudié avec toutes les données, la Haute autorité de santé rendra son avis définitif qui normalement est prévu pour juin. Boiron a annoncé que sa cotation ne reprendra que lundi à l'ouverture de la Bourse de Paris.

Dans un communiqué commun, les fabricants Boiron, Lehning et Weleda ont affirmé qu'un média aurait été " informé de la teneur de cet avis confidentiel", alors qu'eux-mêmes disent n'avoir pas reçu ce document.

Mickaël Landreau n'est plus l'entraîneur — Lorient
Mickaël Landreau n'est plus l'entraîneur du FC Lorient . " Je suis le responsable sportif donc ma responsabilité est engagée". Lorient enchaînera donc une troisième saison de rang dans l'antichambre de la Ligue 1 .

Face à la montée de la polémique sur l'efficacité des médicaments homéopathiques et une tribune signée l'été dernier par 124 médecins contre les "médecines alternatives" et les "charlatans", la ministre de la Santé avait demandé il y a plusieurs mois un avis de la HAS.

Les granules, jusque-là remboursés à hauteur de 30%, ne le seraient plus du tout.

Les pro-homéopathie avancent que le coût des médicaments classiques s'élèvent à 20 milliards par an.

La Haute Autorité de santé n'en veut plus — Remboursement de l'homéopathie