Samedi, 20 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Guerre comerciale USA-Chine: Google aurait restreint l'accès de Huawei à Androïd

Guerre comerciale USA-Chine: Google aurait restreint l'accès de Huawei à Androïd

20 Mai 2019

Cela serait un sacré coup dur pour Huawei. La semaine dernière, la Maison-Blanche avait interdit toute opération entre les sociétés américaines et certaines entreprises jugées "à risque", dont Huawei fait partie. Symbole de la guerre commerciale que livre Donald Trump à la Chine et à son imposante entreprise, marquée par la déclaration d'une "urgence nationale " pour interdire aux firmes de télécom américaines de se fournir en équipements auprès d'homologues étrangers accusées d'espionnage, Huawei est cette fois touchée par une action de très grande ampleur, prenant directement racine depuis l'un de ses partenaires historiques: Google.

Un porte-parole de Google a annoncé, sans entrer dans les détails, que l'entreprise "se conformait à l'ordre et examinait les conséquences".

" Nous nous plions à ce décret et examinons ses implications ", a indiqué Google dans un courriel à l'AFP. Comme tous les groupes technologiques, Google doit collaborer avec les fabricants de smartphones pour que ses systèmes soient compatibles avec les téléphones.

Ce sont les prochains modèles de la firme chinoise qui n'auront plus accès aux applications de Gmail, de YouTube ou de Chrome, trois propriétés de Google.

Google va devoir stopper les activités qui supposent un transfert de technologies qui ne sont pas publiques (c'est-à-dire en "open source"), ce qui contraindrait le fabricant chinois à n'utiliser que la version "open source" d'Android, a expliqué à l'AFP une source proche du dossier.

Télé : Thierry Ardisson quitte C8 "pour ne pas faire du low cost"
L'animateur veut continuer à faire des émissions avec une belle qualité, du contenu intéressant et avec des invités de choix. Les téléspectateurs ne retrouveront pas les Terriens du samedi! et les Terriens du dimanche! à la rentrée prochaine.

Du côté de Huawei, personne n'a souhaité faire un quelconque commentaire.

La firme, dont le siège est implanté à Shenzhen, dans le sud de la Chine, est depuis longtemps dans le collimateur des autorités américaines.

Pour l'instant, Huawei n'a pas officiellement réagi à cette annonce.

Au premier trimestre, Huawei a vendu 59,1 millions de smartphones, soit 19 % de part de marché, plus que l'américain Apple mais toujours derrière le leader, le sud-coréen Samsung. Huawei est, par ailleurs, un des leaders dans la 5G, la nouvelle génération d'internet mobile en cours de déploiement.

Guerre comerciale USA-Chine: Google aurait restreint l'accès de Huawei à Androïd