Воскресенье, 19 Мая 2019
Dernières nouvelles
Principale » Justice. Réouverture de l'enquête suédoise pour viol contre Julian Assange The Guardian

Justice. Réouverture de l'enquête suédoise pour viol contre Julian Assange The Guardian

14 Мая 2019

L'Équateur a accepté de saisir et remettre aux États-Unis les documents et le matériel informatique de Julian Assange, qui se trouvent à l'ambassade d'Équateur à Londres, a affirmé la défense du fondateur de WikiLeaks, en produisant un document attribué à la justice équatorienne.

Il a été condamné au début du mois de mai à près d'un an de prison par la justice britannique pour violation des termes de sa liberté conditionnelle lorsqu'il s'était réfugié à l'ambassade d'Équateur en 2012. Julian Assange et ses soutiens n'auront eu de cesse de dénoncer une manœuvre destinée à faire extrader le fondateur de WikiLeaks vers les États-Unis pour y répondre des fuites de documents secrets américains par son site.

Julian Assange s'étant réfugié à l'ambassade d'Équateur en 2012 pour éviter d'être extradé vers la Suède, le pays avait abandonné les poursuites en mai 2017, à trois ans de la prescription, faute de pouvoir faire avancer les investigations.

Commentant la décision du parquet suédois de rouvrir l'enquête pour viol contre Julian Assange pour obtenir son extradition du Royaume-Uni, le rédacteur en chef de Wikileaks, Kristinn Hrafnsson, a déploré la présence de "trop d'anormalités" dans cette affaire. Cette décision "n'était pas fondée sur un manque de preuves, mais sur les circonstances qui entravaient l'enquête", a souligné la procureure suédoise adjointe.

Читайте также: Les fans auront droit à deux saisons supplémentaires — Grey’s Anatomy

Mais son arrestation spectaculaire le 11 avril à Londres avait ravivé l'espoir de la plaignante et de son avocate de le voir remis à la Suède en vue d'un procès avant la prescription échéant en août 2020.

Âgée d'une trentaine d'années à l'époque des faits, la plaignante avait rencontré son agresseur présumé lors d'une conférence de WikiLeaks à Stockholm.

Elle accuse l'Australien d'avoir engagé un rapport sexuel dans la nuit du 16 au 17 août, pendant qu'elle dormait et sans préservatif alors qu'elle lui avait à plusieurs reprises refusé tout rapport non protégé. Dans la première affaire, le délai de prescription avait été atteint en 2015.

S'il devait être extradé puis reconnu coupable de complot aux États-Unis, Julian Assange serait passible d'une peine de cinq ans de prison. Son plus grand souci, c'est le risque d'extradition aux États-Unis en raison de son travail journalistique.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2019 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Justice. Réouverture de l'enquête suédoise pour viol contre Julian Assange The Guardian