Samedi, 20 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Les internautes rendent hommage au guide béninois assassiné — Otages au Sahel

Les internautes rendent hommage au guide béninois assassiné — Otages au Sahel

13 Mai 2019

"Il s'appelait Fiacre Gbédji".

Des soldats de l'armée spécialement déployés pour la surveillance du parc animalier Pendjari et la protection des animaux au Bénin. "Qu'il ait au moins ici sa photo", a écrit un internaute sur le réseau social.

Si l'on parle des ex-otages du Burkina Faso et des militaires décédés pendant l'opération visant à leur libération, il est une personne oubliée: Fiacre Gbédji, le guide qui accompagnait les 2 Français lorsqu'ils ont été enlevés. À commencer par des Belges, dont beaucoup ont découvert le Bénin avec Fiacre Gbédji.

Des messages auxquels le gouvernement béninois a répondu. "Pas se plaindre. Simplement expliquer, au service du droit de chacun à se construire sa propre opinion, avec nuance et équilibre, sur une base éclairée", témoigne un membre l'ONG belge "Iles de Paix" sur le site belge La Libre.

Pourquoi le tournage de l’émission a dû être annulé — Fort Boyard
Il poursuit: " Le vent est monté toute la journée et le risque, c'était qu'on ne puisse plus repartir ". Mais ils reviendront la semaine prochaine ".

"Une séance de travail a ensuite eu lieu à la salle de conférence de la Préfectuer de l'Atacora avec l'union des guides et transporteurs touristiques du bénin pour les soutenir et recueillir leurs doléances" poursuit le communiqué inséré en lien dans son tweet. Le quotidien a en effet affirmé que "beaucoup de jeunes Belges et leurs professeurs le connaissaient". Il était également éducateur dans un orphelinat de Natitingou.

Guide professionnel très apprécié de ses collègues comme de la plupart des gens qui l'ont connu, Fiacre Gbédji allait bientôt fêter ses 30 ans.

Au-delà de ses activités de guide, il avait fondé un orphelinat avec le soutien de certains touristes. Il donnait lui-même régulièrement des cours aux enfants du centre et leur était très "dévoué", a-t-il ajouté. L'identification de son corps, très abîmé, avait mis plusieurs jours.

Les internautes rendent hommage au guide béninois assassiné — Otages au Sahel