Dimanche, 21 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Gérard Collomb estime que Christophe Castaner "peut commettre un certain nombre d'erreurs"

Gérard Collomb estime que Christophe Castaner "peut commettre un certain nombre d'erreurs"

09 Mai 2019

"Peut-être suis-je un homme des temps difficiles". L'ancien ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, qui avait démissionné en octobre 2018, a confié jeudi 9 mai sur Europe 1 qu'il avait gardé contact avec Emmanuel Macron, et que leur liens se resserraient même, alors que le président traverse une période difficile.

Sur Europe 1, Gérard Collomb a appelé Christophe Castaner à " faire attention", le ministre de l'Intérieur ayant commis " un certain nombre d'erreurs ". "Il faut faire attention à être totalement inattaquable", a-t-il insisté.

Gérard Collomb a également évoqué sa relation avec la Première dame Brigitte Macron. "Lorsque nous avions commencé la campagne ensemble, nous n'étions pas si nombreux pour porter sa candidature, s'est souvenu Gérard Collomb. Elle sortait, elle voyait plus ce qu'était la réalité de la France".

"J'essaie de me placer sur les grands enjeux, pas sur les problématiques personnelles", a-t-il souligné.

Transferts : la FIFA confirme l'interdiction de recrutement de Chelsea
Reste à savoir si Chelsea souhaite saisir le Tribunal Administratif du Sport, dernier recours concernant ce dossier. L'affaire remonte à septembre 2017, lorsque la presse anglaise a révélé le lancement d'une enquête visant le club.

Il a reconnu que des dissensions étaient apparues avec Emmanuel Macron, notamment au moment de l'affaire Benalla, qu'il a "vécu comme une véritable épreuve". Et aujourd'hui on voit bien qu'il est à nouveau en difficulté. "Je souhaite apporter un soutien à ce qui est aujourd'hui l'enjeu principal: faire en sorte que demain on ait les moyens à nouveau de gouverner dans ce pays", a-t-il assuré.

"Est-ce que ce quinquennat va pouvoir avoir une deuxième phase et réussir ou bien est-ce que nous sommes condamnés à l'échec et pour moi, ce serait extrêmement grave parce que cela veut dire que demain, la solution alternative, on sait où elle se trouve", a ajouté le maire de Lyon.

Il a espéré que la seconde partie du quinquennat d'Emmanuel Macron soit comme la première, "où tout réussissait".

Gérard Collomb estime que Christophe Castaner