Vendredi, 19 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Yémen: des armes françaises sont bien utilisées par Riyad et Abou Dhabi

Yémen: des armes françaises sont bien utilisées par Riyad et Abou Dhabi

17 Avril 2019

Le nouveau média français d'investigation Disclose publie une note de la Direction du renseignement militaire, qui fait l'inventaire de ces armes utilisées dans le conflit meurtrier au Yémen.

Après un rapport révélé par Disclose sur l'implication "offensive" d'armes française utilisées par la coalition de l'Arabie saoudite au Yémen, la ministre des Armées, Florence Parly, est convoquée au Sénat. "A partir du moment où ses propres services indiquent dans une note qu'il y a du matériel français qui est utilisé au Yémen, je pense que les conclusions s'imposent d'elles-mêmes", avance ainsi Sébastien Nadot.

Le 20 janvier dernier, la ministre de la Défense a affirmé dans une interview à France Inter, ne pas avoir "connaissance du fait que des armes [françaises] soient utilisées directement dans ce conflit ".

Une carte de la DRM intitulée "population sous la menace des bombes" estime que "436.370 personnes" sont "potentiellement concernées par de possibles frappes d'artillerie", dont celles des canons français.

Est-ce la fin des 12 Coups de Midi — Affaire Quesada
On parle pas de victimes, on parle pas d'enfants. " On est père de famille, mère de famille, peut-être grand-père". Le présentateur des 12 coups de midi a d'ailleurs pris soin de ne jamais prononcer le nom de " cet individu ".

À propos des chars Leclerc, vendus dans les années 1990 aux Émirats arabes unis, précise Franceinfo, la DRM écrit que leur engagement est "principalement défensif" bien qu'ils aient notamment été utilisés dans le cadre de la bataille d'Al-Hodeïda, en novembre 2018.

En mer, une frégate de fabrication française "participe au blocus naval", selon la DRM, et une corvette lance-missiles "participe au blocus naval et à l'appui des opérations terrestres menées sur le sol yéménite", peut-on lire dans un tableau récapitulatif du renseignement militaire. En outre, la DRM émet un jugement sévère sur le "ciblage (...) mal maîtrisé" de l'armée de l'air saoudienne dans ses bombardements aériens intenses, pouvant ainsi toucher les populations civiles. Comprendre: risquant de provoquer des dommages collatéraux parmi les civils. "Nous n'avons pas connaissance de victimes civiles résultant de leur utilisation sur le théâtre yéménite", ajoute Matignon.

Plusieurs personnalités politiques française de gauche ont appelé lundi l'exécutif à faire preuve de "transparence" après l'article de Disclose, certains dénonçant "un mensonge d'Etat". En 2017, le Proche et le Moyen-Orient ont représenté quelque 60% des commandes de matériel militaire français sur un total de 6,9 milliards d'euros, dont 701 millions pour les Émirats et 626 millions pour l'Arabie saoudite. Le 24 septembre, ils quittent la France et arrivent 19 jours plus tard dans le port de Djeddah, en Arabie saoudite.

Yémen: des armes françaises sont bien utilisées par Riyad et Abou Dhabi