Vendredi, 19 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Un coeur entier imprimé en 3D à partir de tissus humains

Un coeur entier imprimé en 3D à partir de tissus humains

17 Avril 2019

Après la reconstitution de peau humaine, une équipe de scientifiques israélienne de la faculté de sciences de la vie de l'université de Tel-Aviv est arrivée à imprimer en 3D un cœur à partir de tissus humains. Les scientifiques qui ont réalisé cette prouesse parlent d'avancée " majeure " dans le traitement des maladies cardiovasculaires et ont publié leurs travaux dans la revue scientifique Advanced Science.

Des scientifiques étaient déjà parvenus à produire la structure d'un cœur par le passé, mais avec des éléments synthétiques ou naturels, et ne provenant pas du patient. "C'est la première fois que l'on réussit à concevoir et imprimer un coeur entier comportant à la fois les cellules, les vaisseaux sanguins, les ventricules et les cavités", a déclaré au Jerusalem Post le professeur Tal Dvir de l'université de biologie moléculaire et cellulaire et biotechnologie de Tel Aviv, chef de file de l'étude. La présence de ce corps étranger pouvait alors causer une réaction immunitaire de l'organisme, a poursuivi le professeur.

Actuellement, les personnes en insuffisance cardiaque terminale doivent subir une transplantation cardiaque.

L’Ajax crée encore la sensation, le Barça assure — Ligue des champions
Donny Van de Beek a trouvé le fond du filet turinois à peine six minutes après le but de Ronaldo pour créer l'égalité. Il tendait parfaitement le bras devant Ziyech, puis se détendait sur un beau tir enroulé de Van de Beek .

Tal Dvir se montre par ailleurs optimiste sur l'avenir de l'impression 3D en médecine et a fait part de ses perspectives à 10 ans: "Il y aura des imprimantes 3D dans les meilleurs hôpitaux du monde, et ce genre de procédure deviendra courante". Si celle-ci pourra être progressivement augmentée, de nombreux défis restent à relever avant de rendre l'invention opérationnelle. De plus, les risques de rejet de la greffe sont importants.

L'équipe de scientifiques estime qu'il sera possible d'utiliser cette technologie d'ici une dizaine d'années sur l'être humain et les premiers essais sur les animaux devraient débuter d'ici 2020-2021. Malgré tout, même après avoir trouvé un donneur - ce qui n'est pas chose aisée - le porteur rejette souvent le cœur, ce qui est tout simplement impossible avec ce cœur imprimé en 3D fabriqué à partir de cellules provenant du patient.

Un coeur entier imprimé en 3D à partir de tissus humains