Vendredi, 19 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » La cathédrale Notre-Dame n'était pas assurée

La cathédrale Notre-Dame n'était pas assurée

17 Avril 2019

La maire de Paris Anne Hidalgo a, elle, proposé mardi 16 avril, d'organiser " une conférence internationale des donateurs " pour rebâtir la cathédrale Notre-Dame. Pour financer sa reconstruction, plusieurs personnalités et entreprises ont annoncé des dons, pour des montants parfois très élevés.

Les pompiers et les conservateurs du patrimoine continuent ce mercredi 17 avril d'oeuvrer dans l'urgence à la sécurisation de Notre-Dame, menacée en trois points, au lendemain du défi lancé par Emmanuel Macron de reconstruire la cathédrale en cinq ans. Bien loin donc des cinq ans promis par le président.

Ce taux de 90%, qui signifie que l'entreprise ne contribue in fine qu'à hauteur de 10% de son geste, ne peut en théorie pas s'appliquer à des projets de restauration de grands monuments patrimoniaux, comme la reconstruction de Notre-Dame, étant limité aux objets "qui risquent de sortir du territoire". La diffusion a été annulée du fait de l'incendie à Notre-Dame.

Saison terminée pour Hamdaoui et Hensor — Stade Français
Les deux joueurs ont été pris en charge par l'équipe de chirurgie maxilo-faciale du Professeur Goudot. Ensor pourrait lui souffrir d'une fracture de la mâchoire selon les premières informations.

Un peu plus tard, le groupe LVMH, numéro un mondial du luxe, et la famille de Bernard Arnault - première fortune de France - ont emboîté le pas en annonçant un don de 200 millions d'euros pour la reconstruction de Notre-Dame.

Selon une source proche du dossier, des propositions ont été faites au président de la République mardi midi sur cette question.

Avec la niche sur le mécénat, "c'est la collectivité publique qui va prendre l'essentiel" des frais de reconstruction "en charge", a souligné Gilles Carrez, député (LR) de la Commission des finances, dans un entretien au Monde.

La cathédrale Notre-Dame n'était pas assurée