Vendredi, 19 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Algérie : Tayeb Belaiz, le président du Conseil constitutionnel, a démissionné

Algérie : Tayeb Belaiz, le président du Conseil constitutionnel, a démissionné

17 Avril 2019

"Le président du Conseil constitutionnel, Tayeb Belaiz, a informé les membres du Conseil, lors d'une réunion tenue mardi 16 avril 2019, qu'il a présenté au chef de l'État sa démission du poste de président du Conseil constitutionnel qu'il occupe depuis la prestation de serment le 21 février dernier", a souligné l'instance dans un communiqué. Des millions d'Algériens sont sortis ces deux dernières semaines pour réclamer leur départ. Taïeb Belaiz avait déjà présidé le Conseil constitutionnel de mars 2012 à septembre 2013. Valider le dossier d'un candidat incapable d'assumer la fonction présidentielle, déposé de surcroît par un tiers, est, en effet, une flagrante violation de la loi fondamentale. Même si les événements en ont décidé autrement et que le candidat à sa propre succession a fini par abdiquer sous la pression de la rue, Tayeb Belaïz part accablé par son ultime procédé anticonstitutionnel. Ils attendent d'autres annonces de démission des proches de Bouteflika. Le légalisme et le respect des dispositions de la Constitution étaient l'excuse évoquée en haut lieu, pour justifier ce maintien jusqu'à l'élection présidentielle prévue pour le 4 juillet prochain. Tayeb Belaïz s'était distingué, ensuite, par son silence sidérant face au premier appel de l'armée en faveur de l'application de l'article 102 de la Constitution, obligeant le Conseil constitutionnel à constater la vacance du pouvoir et l'incapacité d'Abdelaziz Bouteflika à gouverner.

La manœuvre consiste à convaincre le président du Conseil constitutionnel de démissionner afin de le remplacer par une personnalité consensuelle issue du Sénat.

Amazon sur les traces de Spotify et Deezer — Streaming
A l'image de ce que propose Spotify avec son offre standard, le service d'Amazon serait entièrement financé par la publicité. Amazon envisage de commercialiser ce service via ses enceintes à commande vocale Echo, a rapporté Billboard vendredi.

Le président du Conseil constitutionnel est notamment chargé par la Constitution d'assurer l'intérim à la tête de l'Etat en cas de démission de M. Bensalah.

Algérie : Tayeb Belaiz, le président du Conseil constitutionnel, a démissionné