Samedi, 20 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Le match Dijon-Amiens interrompu pour des cris racistes: Prince Gouano répond

Le match Dijon-Amiens interrompu pour des cris racistes: Prince Gouano répond

13 Avril 2019

Nous sommes tous des êtres humains.

Victime de cris racistes en plein match face à Dijon vendredi soir, le capitaine d'Amiens Prince Gouano a précisé au micro de Canal+ qu'il ne comptait porter plainte. Le mot d'ordre, c'est l'amour, il faut aimer son prochain, chose qui n'a pas été faite. Il reste humain, la faute est humaine. "Je veux véhiculer un message qui est l'amour", réagit le coéquipier de Moussa Konaté. Le match a été interrompu pendant cinq minutes à la 78e minute de jeu avant de s'achever normalement. Malheureusement, le phénomène n'est pas nouveau et s'inscrit par ailleurs dans une succession récente d'actes racistes dans les stades d'Europe, notamment en Italie et en Angleterre.

Une réaction saluée notamment par la ministre des sports Roxane Maracineanu sur Twitter: "Mon total soutien à Prince Gouano et à tous les joueurs qui ont le courage de dénoncer les attaques et insultes racistes". La Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé dans un communiqué après le match qu'un homme avait été interpellé et qu'il s'agissait de " l'auteur des cris racistes ". Ce comportement est tout simplement inacceptable. Ces dernières semaines, le racisme a encore frappé à travers les stades européens.

Propos homophobes : le rugbyman australien Israel Folau viré pour un nouveau dérapage
Les Australiens n'ont remporté que 4 matchs sur 13 en 2018, échappant de peu à la dernière place du Rugby Championship. Cela a tout du dérapage de trop pour Israel Folau .

"J'ai eu la proposition de porter plainte, mais je ne pense pas le faire", explique-t-il très calmement, malgré sa colère sur le terrain. C'est pour marquer le coup, ça ne peut plus continuer comme ça, [.] on n'est pas au zoo. Il était pénalisé, il n'était plus dans son match. Et le pire c'est qu'on aurait pu gagner ce match-là après cet incident. "Les mesures, elles doivent être prises par les instances du foot ", a lancé l'entraîneur dijonnais Antoine Kombouaré après la rencontre. Le capitaine amiénois, le défenseur Prince-Désir Gouano, a décidé de stopper le jeu, appuyé par ses coéquipiers. Dans le cadre de notre convention avec la LICRA, nous allons étudier les suites judiciaires.

"Dès ce soir, le club de Dijon a identifié l'auteur des insultes racistes qui a ensuite été interpellé", a encore indiqué la LFP, tandis que la commission de discipline "se saisira du dossier" mercredi.

Le match Dijon-Amiens interrompu pour des cris racistes: Prince Gouano répond