Mercredi, 26 Juin 2019
Dernières nouvelles
Principale » Le "jihadiste breton" Gilles Le Guen est sorti de prison

Le "jihadiste breton" Gilles Le Guen est sorti de prison

12 Avril 2019

Gilles Le Guen, souvent présenté comme le "djihadiste breton", a été libéré de prison le 25 février dernier. "Il n'est plus incarcéré à l'établissement de Condé-sur-Sarthe", a indiqué à l'AFP l'administration pénitentiaire, confirmant une information de TF1/LCI. Il vit aujourd'hui dans la Manche.

Le "jihadiste breton" Gilles Le Guen, condamné en 2015 à huit ans de prison pour avoir combattu dans les rangs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), est sorti de prison en février, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Selon TF1, Gilles Le Guen habite désormais dans la Manche et doit pointer une fois par jour au commissariat. Il avait été condamné à une peine de huit ans de prison ferme pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" par le tribunal correctionnel de Paris mais il a bénéficié de remises de peine.

Le sexagénaire, ancien capitaine de la Marine marchande converti à l'islam dans les années 1980, fait office "d'ancien" dans les réseaux djihadistes français.

Un journaliste de l’AFP expulsé — Algérie
Les autorités algériennes n'ont jamais notifié officiellement la direction de l'Agence de leur décision et de ses raisons . L'AFP est présente dans 151 pays et dispose d'un local en Algérie depuis 1962.

Cette ancienne célèbre figure française d'AQMI avait été repérée en 2012 par les services de renseignements sur une photo, et était aussi visible sur une vidéo du groupe terroriste. Gilles Le Guen, surnommé " Abdel Jelil " y apparaissait une Kalachnikov à la main et avait rendu hommage à Oussama Ben Laden.

Il avait été interpellé à Tombouctou (Mali) en 2013, dans le cadre de l'opération Serval.

Le