Mercredi, 26 Juin 2019
Dernières nouvelles
Principale » Le dalaï-lama "va bien" et pourrait sortir demain d'hôpital

Le dalaï-lama "va bien" et pourrait sortir demain d'hôpital

12 Avril 2019

Victime de douleurs au niveau de la poitrine, le dirigeant spirituel du bouddhisme tibétain a effectivement interrompu son exil dans la ville de Dharamsala - alors que celui-ci dure depuis 60 ans - pour s'envoler en direction de New Delhi.

Le dalaï lama, 83 ans, doit prendre "quelques jours de repos" à la suite de son hospitalisation, à New Delhi. "Ce n'est pas si grave", a affirmé M. Tsering, sans indiquer si le dalaï lama a été hospitalisé en vue d'un traitement. "En ce moment, nous essayons de le faire sortir demain", a déclaré à l'AFP Tenzin Taklha, indiquant que le chef spirituel tibétain avait repris "sa routine normale". Il devrait quitter l'établissement " dans quelques jours ".

Le quatorzième dalaï-lama avait été admis à l'hôpital Max de la capitale indienne mardi avec des douleurs thoraciques. "Il n'y a aucune raison de paniquer" a ajouté Santosh Patial, le commissaire de police de Kangra, au quotidien Indian Express.

Bien que le moine bouddhiste reste un orateur extrêmement populaire, il a réduit ses engagements internationaux et n'a rencontré aucun leader étranger depuis 2016.

#MeetTheAddams : voici la bande annonce du dessin animé la Famille Addams
Ce long métrage pourra compter sur les voix d'Oscar Isaac , Charlize Theron , Allison Janney , Nick Kroll , Fini Wolfhard et Chloé Grace Moretz .

Les gouvernements étrangers, y compris l'Inde qui lui a offert l'asile en 1959, ne se pressent cependant pas pour l'inviter, craignant de susciter la colère de la Chine.

Cette icône mondiale a renoncé en 2011 à son pouvoir politique et a confié la charge de guider les Tibétains en exil à un Premier ministre élu par la diaspora, une rupture historique. À Washington, où il jouit d'un large soutien au sein de l'ensemble de la classe politique, un sénateur a soulevé la question de sa succession, lors d'une audition mardi. Le Dalaï-lama avait même annoncé que sa lignée pourrait s'éteindre à sa mort alors qu'elle a existé depuis le XIVe siècle.

La Chine ne reconnaît pas l'existence du gouvernement tibétain en exil et n'a pas tenu de discussion avec les représentants du dalaï-lama depuis 2010.

Le dalaï-lama