Jeudi, 27 Juin 2019
Dernières nouvelles
Principale » L'OMS célèbre la Journée mondiale de la Santé à Rabat — Maroc

L'OMS célèbre la Journée mondiale de la Santé à Rabat — Maroc

11 Avril 2019

S'exprimant à l'occasion de la cérémonie de célébration de la Journée mondiale de la santé, organisée cette année à Rabat sous le thème "Soins de santé primaires: la voie vers la couverture santé universelle", M. Ghebreysus a souligné la profondeur du Message Royal adressé aux participants à cet événement, qui illustre un fort engagement pour garantir la santé pour tous.

Le ministre de la Santé, Anass Doukkali et le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreysus.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a célébré lundi la Journée mondiale de la Santé dans la capitale marocaine, Rabat. Il a, à cette occasion, exprimé la volonté de l'Organisation de collaborer avec le gouvernement marocain et d'autres partenaires pour poursuivre le chantier de renforcement de la couverture médicale de base et élargir le champ de la couverture médicale universelle, se félicitant de la signature de la Charte sur les maladies non transmissibles.

C'est la raison pour laquelle la couverture santé universelle est cette année au cœur de la Journée mondiale de la santé, il s'agit entre autre de mettre en exergue toute l'importance que revêtent deux éléments essentiels concernant l'accès aux soins pour tous, à savoir l'équité et la solidarité.

L'enjeu est de prendre soin de leur santé, dans ses aspects physique, psychique et social, de manière globale et interdépendante, en termes de conseil, de prévention, de soins et de réhabilitation, a insisté Sa Majesté le Roi. Parmi lesquelles figure l'adoption d'une politique médicamenteuse pertinente.

Le 38e et prochain album s'appellera "La fille de Vercingétorix" — Astérix
Escortée par deux chefs Arvernes, une mystérieuse adolescente vient d'arriver au village. Nous avons pas mal enquêté sur elle pour l'album: son apparence, son nom, son caractère.

A l'issue de cette rencontre, M. Ghebreyesus a indiqué que la célébration de la Journée mondiale de la Santé au Maroc vient en reconnaissance de l'engagement du Royaume pour la généralisation de la couverture médicale, d'autant que le Maroc a inscrit la santé comme un droit dans sa Constitution de 2011.

La couverture-santé universelle n'est pas un objectif hors de portée, tout comme elle n'est pas l'apanage des seuls pays avancés. "Nombre d'expériences ont en effet montré, de façon tangible, que cet objectif est parfaitement réalisable, quel que soit le niveau de développement d'un pays ". SM le Roi a, à cet égard, souligné la nécessité de réunir certaines conditions fondamentales dans le système de santé.

L'objectif étant de "garantir l'accès aux médicaments élémentaires dont dépendent les programmes prioritaires de santé publique, et l'encouragement de la production locale de médicaments génériques et de matériel médical de qualité, dans l'optique d'atteindre la souveraineté médicamenteuse", a signalé le Souverain. Parallèlement, a poursuivi SM le Roi, pour réaliser cet objectif, il convient de renforcer la protection financière des individus et des familles, de sorte à éviter que les citoyens, particulièrement ceux à revenus limités, ne soient contraints à recourir à leurs fonds propres, pour payer la majeure partie des frais de soins. Enfin, SM le Roi a fait remarquer que la couverture-santé universelle doit prendre en considération certaines priorités, dont la veille épidémiologique, la lutte contre les épidémies transfrontalières et le renforcement des systèmes de santé.

C'est un objectif qui est au cœur des actions qui sont entreprises par l'OMS depuis des décennies à travers les différents pays de la planète, particulièrement les plus démunis, les plus pauvres, ou des millions de personnes n'ont pas accès aux soins de santé primaires.

Pour assurer l'efficacité des soins de santé primaires, SM le Roi a appelé à la mise en place "des instruments novateurs de financement", vu le contexte général qui est marqué par l'augmentation des dépenses de santé, le vieillissement rapide de la population mondiale, la prévalence des maladies chroniques et la disponibilité de nouveaux traitements à coût élevé. Cela implique, en premier lieu, de rechercher des mécanismes à même d'enrayer les déperditions dans les financements et de réduire l'inefficience.

L'OMS célèbre la Journée mondiale de la Santé à Rabat — Maroc