Vendredi, 19 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Cancers pédiatriques : un excès de cas dans une commune de Loire-Atlantique

Cancers pédiatriques : un excès de cas dans une commune de Loire-Atlantique

04 Avril 2019

Les parents de ces enfants estiment qu'il n'y a "plus de place au hasard" sur cet excès de cas de cancers pédiatriques sur cette zone.

Parmi les douze enfants âgés de 3 à 19 ans concernés, six ont été ou sont victimes d'une leucémie aiguë, deux sont en rémission, quatre suivent encore un traitement et trois sont décédés.

En l'espace de 4 ans, 9 enfants de Sainte-Pazanne, une commune de Loire-Atlantique, ont été victimes d'un cancer. Ce nombre de cancers est deux fois plus élevé que dans le reste de la France. Les travaux ont ainsi "conclu à un excès de cas de leucémies sur 2 ans parmi les enfants de moins de 15 ans, par rapport aux données observées au cours des années précédentes sur ce même secteur", explique l'ARS.

Avant cependant d'affirmer que ces cas font partie du même agrégat et d'une manière générale pour tous les signalements, SPF devra déterminer si les pathologies concernées (on recense des cas de cancer tous organes confondus et des leucémies) peuvent être regroupées dans le même "cluster". Mais aucune cause prédominante n'avait émergé. Vendredi dernier, l'Agence régionale de santé a fait savoir qu'elle avait saisi Santé publique France pour mener une étude épidémiologique afin de faire la lumière sur neuf cas de cancers pédiatriques survenus près de cette commune, en Loire-Atlantique, depuis 2015.

"Île morte": les autonomistes corses entendent boycotter la visite de Macron
Les 360 maires de l'île ont été invités à le rejoindre dans le village de Cozzano , la moitié seulement ont répondu présents.

Organisé en un collectif nommé "Stop aux cancers de nos enfants", les parents de Sainte-Pazanne exigent des réponses, des explications, des études scientifiques.

En attendant les premiers résultats de l'enquête de l'agence nationale Santé publique France, une réunion publique se tiendra à Sainte-Pazanne le 4 avril en présence de l'ARS, du collectif et de la mairie.

Aucune piste ne se dégage pour l'heure L'afflux de nouveaux témoignages recueillis par le collectif témoigne d'une tension importante chez les résidents de Sainte-Pazanne (qui compte 6 500 habitants) et de ses environs.

Cancers pédiatriques : un excès de cas dans une commune de Loire-Atlantique