Jeudi, 4 Juin 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'Inde démontre sa capacité à détruire des satellites en orbite — Espace

L'Inde démontre sa capacité à détruire des satellites en orbite — Espace

30 Mars 2019

"Notre but est d'établir la paix et pas de créer une atmosphère de guerre".

Après la Russie, les États-Unis et la Chine, l'Inde est devenue la quatrième puissance à faire la démonstration de sa capacité de détruire un satellite sur orbite.

Alors que les satellites sont amenés à se multiplier dans les années à venir, et que la militarisation de l'espace inquiète de plus en plus la communauté internationale, le Premier ministre indien Narendra Modi s'est voulu rassurant dans une allocution télévisée reprise par l'AFP.

Des experts préviennent toutefois que la technologie utilisée présente l'inconvénient de projeter dans l'orbite terrestre des milliers de débris à haute vitesse, ce qui constitue un danger pour les autres objets spatiaux. La Chine, rivale historique de l'Inde et alliée du Pakistan, avait elle-même réalisé son premier test anti-satellite en 2007.

La militarisation de l'espace est un sujet d'inquiétude dans un monde où les satellites sont vitaux pour les télécommunications, servent à suivre les événements météorologiques ou à des fins de renseignement militaire. De même, le gouvernement de New Delhi a tenu a rappelé que l'Inde n'avait aucunement l'intention de se livrer à une nouvelle "course à l'armement". "Nous avons toujours soutenu que l'espace doit être utilisé uniquement à des fins pacifiques".

Les Académies de médecine et de pharmacie mitigées sur l’homéopathie
Il a aussi voté pour la fin de son enseignement en facultés de médecine et de pharmacie. Mais elles admettent son effet placebo bénéfique, en tant que thérapie complémentaire.

Islamabad a réagi dans un communiqué grinçant, comparant l'attitude de l'Inde à celle de Don Quichotte, le héros de Cervantès se battant contre des moulins à vent croyant faire face à des ennemis.

L'annonce du gouvernement indien survient alors que Narendra Modi brigue un second mandat de cinq ans aux élections qui débuteront le 11 avril, et pour lesquelles 900 millions d'électeurs sont appelés aux urnes.

Si le monde politique indien a salué cette avancée technologique et félicité les agences gouvernementales derrière le projet, les adversaires de M. Modi l'ont accusé de s'en servir comme propagande électorale à quelques jours du vote et se sont interrogés sur son timing. "L'Inde a réussi aujourd'hui un exploit sans précédent", a affirmé Narendra Modi, qui s'exprimait en hindi. Il a placé en 2014 une sonde en orbite autour de Mars pour environ un dixième du budget dépensé par la Nasa américaine pour une mission similaire.

New Delhi compte, d'ici 2022, envoyer un équipage de trois astronautes dans l'espace, ce qui serait sa première mission habitée.

L'Inde démontre sa capacité à détruire des satellites en orbite — Espace