Mardi, 12 Novembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Christchurch: Après l’attentat, les Néo-Zélandais dansent des haka émouvants

Christchurch: Après l’attentat, les Néo-Zélandais dansent des haka émouvants

21 Mars 2019

Des Néo-Zélandais et des Australiens de tout âge et de tout horizon livrent depuis quelques jours des exécutions impromptues de différents haka maori, à travers toute la Nouvelle-Zélande, mais aussi en Australie, afin de rendre hommage aux victimes du carnage des mosquées et d'afficher leur solidarité à leurs familles et proches. Les membres du gang intitulé le "Black Power" en ont profité pour saluer le travail de la police néo-zélandaise.

Un gang de motards a rendu un hommage vibrant aux 50 victimes de la tuerie de Christchurch en interprétant ce dimanche 17 mars un haka devant l'une des mosquées théâtre de l'attaque, comme le montre notre vidéo en tête d'article. Selon la mythologie maorie, le haka remonte aux origines du monde, don de Tane-rore, le fils de Tama-nuira, le dieu soleil. Cette danse agressive aux gestes menaçants a pour objectif d'intimider, mais pas seulement. Il fait intégralement partie du processus de deuil maori.

Dans l'île du Sud, les Maoris reviennent en force.

"Peu importe que nous soyons en colère, que nous ayons peur, nous devons nous rassembler en une seule communauté solide pour montrer notre compassion envers ceux qui ont fait d'Aotearoa leur maison et qui ont perdu des êtres chers et précieux", affirme-t-elle.

Stef Loos jeune cycliste de 19 ans est mort
L'espoir belge Stef Loos est décédé ce dimanche à l'âge de 19 ans alors qu'il disputait le GP Alfred Gadenne à Dottignies. Le parquet belge a décidé d'ouvrir une enquête afin de déterminer si la signalisation était conforme à la réglementation.

Les tribus maories, les écoles et les équipes de sport ont toutes leur propre version du haka.

"Ka mate, ka mate!".

Cette tragédie a provoqué une onde de choc en Nouvelle-Zélande, pays de cinq millions d'habitants dont 1% se disent musulmans. "Je meurs!" décrivent l'état d'esprit de Te Rauparaha qui songe au sort qui l'attend.

Quand le tueur a ouvert le feu sur ses victimes vendredi, "on peut les imaginer penser Vais-je vivre?"

Christchurch: Après l’attentat, les Néo-Zélandais dansent des haka émouvants